Jeux de Bâle (11)

Le fantasque et fantastique Marc Chagall, en quittant Vitebsk en 1910 pour Paris, puis en repartant le 15 juin 1914 pour son « village » de Biélorussie avec un visa valable pour trois mois (il y restera jusqu’en 1920), n’a rien perdu de son enfance.

Il la garde en lui, précieusement, il vient même la rafraîchir avec les objets familiers du culte juif et l’odeur douce du samovar bouillant. Car cette enfance demeure sa source d’inspiration, sa fontaine de jouvence – même lorsqu’il ira vers son dernier jour (il a quatre-vingt-dix-huit ans), le 28 mars 1985 à Saint-Paul-de-Vence.

Son passage à Paris, ses rencontres avec Cendrars, Apollinaire, Delaunay, Max Jacob… lui permettent d’approcher notamment le cubisme et surtout la liberté : celle de se souvenir et de transcender ses impressions de gamin, de jeune homme, et d’exercer sa passion émerveillée pour un monde alors transfiguré par son imagination colorée, débridée, planante, où les animaux sont nos amis et où les humains se font malheureusement parfois la guerre plutôt que l’amour.

(Le Marchand de journaux, 1914.)

(Le Juif vert, 1914.)(Le vieux Juif, 1914.)

(Kubistische Landschaft, 1919-1920.)

(Photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , ,

20 réflexions sur “Jeux de Bâle (11)

  1. brigetoun dit :

    tout est merveilleux (oui un enfant libre, un enfant qui a vécu et qui a plein de choses à évoquer mais à travers ses yeux libres et enfantins)

  2. @ brigetoun : c’est l’enfance de l’art… 🙂

  3. Alex dit :

    Non seulement son art, mais aussi la vie de Chagall est tout-à-fait étonnante, comme son retour en pleine Russie révolutionnaire.

  4. ah que cela a du être difficile de quitter ce musée !

  5. Domi Amouroux dit :

    Merci pour cette fabuleuse visite…

  6. les musées, lieux magiques où l’ennui et le merveilleux ouvrent d’autres portes sur le monde….(après les artistes, bien sûr). 🙂

  7. Merci pour ces tableaux que je ne connaissais pas et pour les précisions sur sa vie, je ne me souvenais plus qu’il avait vécu aussi longtemps !

  8. Francesca dit :

    C’est tout Chagall…peines d’adulte et cœur d’enfant ! Merci, vraiment de la visite.

  9. PdB dit :

    on remercie et on n’oublie pas le guide…!

  10. Chagall méritait bien ses deux ailes !

  11. @ Dominique AUTROU : oui, même si son nom d’origine Chagalov aurait pu faire penser à Tupolev !!! 😉

  12. gballand dit :

    Un nouvel épisode fort intéressant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :