Archives du 28/01/2018

L’eusse-tu crue ? [2/2]

Le flot aquatique roule, le flux file, quelques petits troncs d’arbres se laissent porter tranquillement, l’eau rase les ponts, les photographes les encombrent, le zouave fait le zouave, les nuages essaient de courir aussi vite que leur miroir liquide, on entend des sirènes de police, les pancartes prévenant les futurs noyés sont toujours accrochées sur le pont d’Arcole, juste avant « La Samaritaine » où l’on ne trouve plus rien, les bateaux ont fait mine de larguer leurs amarres comme attirés par d’autres horizons, les touristes sont dépités à cause de cette « grève » imprévue – ça manque ici d’offre de survols de la capitale en 15 minutes d’hélico.

Mais quelle langue parle-t-on sur les bords de Seine : anglais, chinois, volapük ? Le français ressemble à un sabir minoritaire (c’est sans doute un des effets de la mondialisation menée de main de maître)…

Ce décor, en fait ? Une bonne répétition parisienne pour les prochains J.Eaux de 2024 !

(Rue Bertin-Poirée, Paris, 1er. Photos agrandissables.)

(The Dave Brubeck Quartet,Three To Get Ready)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , ,