Navigation dans le bleu des paysages sonores

Parker

son encre

indélébile

éclair du fluxus

inside le plexus

volutes du saxo

alto

solarisation

science-fiction

imagination-fumerolles

cathéter pour l’héroïsme

écrit le misérable miracle

lames de rasoir Wilkinson

aussi la blanche découpée

au-dessous du volcan

toux d’oiseau

d’ornithology

improvisation au gré de la fantaisie débridée

navigation dans le bleu des paysages sonores

découverts à leur note près

le riff n’est pas que marocain

on kiffe la musique involutée

et Miles Davis

 déjà

(photo : cliquer pour agrandir.) 

(Charlie Parker, Ah-Leu-Cha)

Tagué , ,

14 réflexions sur “Navigation dans le bleu des paysages sonores

  1. brigetoun dit :

    oui oui oui
    et vais écouter

  2. Alex dit :

    Le bleu de l’encrier, le blues du jazz, dans une volute de fumée qui s’évapore doucement.

  3. Et une ou deux Dinky toys sur le drap blanc
    Teuf teuf en chœur avec Charlie

  4. Francesca dit :

    Matin tout de suite joyeux grâce à ce Charlie-là, ses cinq copains, et toi !

  5. Danse des mots sur fond de saxo, entre volupté jazzy et fantaisie débridée.

  6. @ mchristinegrimard : to be or not to bebop… 😉

  7. En forme de stylo. Et ou inversement.

  8. gballand dit :

    CHarlie Parker débride l’invention poétique, dirait-on…

  9. @ gballand : juste le temps d’un solo… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :