Refondation acclimatée (3)

« L’œil écoute », disait Claudel, il est à l’affût (comme celui de Magritte) au coin du cadre ou du bois, de bord en bord, de la surface à ce qu’elle cache, dérobe, masque ou sert de tremplin vers un horizon qui décolle alors soit dans l’imaginaire soit dans l’Histoire, celle-ci n’étant plus que notre vison rétrospective classée, enrégimentée, mise au pas devant les événements figés mais encore mouvants, peints, filmés ou photographiés à l’instar de ces « jours qui ont changé le monde » dans un sens ou dans l’autre, bascule renouvelée tout à la fois imprévisible et déterminée par des forces obscures ou apparentes, maelström des foules face aux fusils ou aux mitrailleuses, pantins anonymes et perdus pour une cause disparue, solidarité des moments révolutionnaires dont l’art peut encore – mais pour combien  de temps ? – nous laisser la trace du passage couleur sang.

(Piet Mondrian, Composition en blanc, noir et rouge, 1936.)

(Frida Kahlo, Autoportrait avec cheveux coupés, 1940.)

(René Magritte, Le faux miroir, 1929.)

(S. M. Eisenstein, Le Cuirassé Potemkine, 1925, extrait.)

(Toutes les photos peuvent être agrandies.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,

16 réflexions sur “Refondation acclimatée (3)

  1. Me sens le plus à l’aise avec le Mondrian. J’ai l’œil géométrique.

  2. @ Nicolas Bleusher : il trace sa route sans compromis. 🙂

  3. Ce Magritte est mieux éclairé ici que dans son propre musée où il n’est peut-être jamais allé

  4. @ Nicolas Bleusher : il fallait saisir l’instant… (d’un battement de cil). 🙂

  5. Alex dit :

    J’aime bien le Magritte. Tout est dans l’oeil !
    Un œil qui juge nos erreurs…parfois sanglantes.

  6. Vous avez l’œil « photographique », assurément !

  7. @ mchristinegrimard : c’est lui qui invite à la photo. Il suffit de se laisser faire… 😉

  8. brigetoun dit :

    moi je n’avais pas remarqué la dame avec le doigt dans l’oeil comme Nicolas Bleusher et vous (me réveille)
    en fait un musée où figurent tous les classiques de l’art moderne (même mes aimées affiches russes) et avec des pièces de haute qualité

  9. Désormière dit :

    Je suis sans voix.

  10. @ Désormière : Il faut ouvrir les deux oreilles… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :