Refondation acclimatée (6)

Et puis, ce « costume en feutre » cloué à quatre épingles sur le mur, isolé par Joseph Beuys, et sans personne dedans comme si son propriétaire s’était déjà envolé depuis l’une des terrasses du bâtiment magnifique créé par Franck Gehry, planant ainsi au-dessus du Jardin d’acclimatation et de la verdure de Boulogne, et apercevant au loin les tours de la Défense et celle d’Eiffel (architecte attaqué et méprisé à l’origine, lui aussi, par la cohorte des conformistes) lors de son voyage dans les airs, libre comme Max, délesté enfin de toute guerre, maladie ou infection mortelle : voilà que les tissus et les toiles s’effacent soudain en apparence, en toute duplicité – au fur et à mesure de l’élévation du parcours muséal – devant les entrecroisements impeccables et déterminés du bois et l’acier.

(Collectif général Idea, Canada, AIDS, papier peint, 1986.)

(Joseph Beuys, Filzanzug, 1970.)

(Nam June Paik, Zen for Film, 1965.)

(Philip Guston, Tomb, 1978.)

(Gerhard Richter, September, 2005.)


(Toutes les photos sont agrandissables.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , ,

12 réflexions sur “Refondation acclimatée (6)

  1. Vous avez vu ce Richter en vrai ! quelles sont ses dimensions à peu près? ah ce peintre est génial !

    • @ colorsandpastels : dimensions 52 cm x 72 cm.
      Tableau peint, puis râclé avec un couteau, d’après une photo du World Trade Center en cours d’effondrement.
      Après réalisation de « September » en 2005, don de l’œuvre fait directement par l’artiste au MoMA de NYC. 🙂

  2. brigetoun dit :

    vais suivre des yeux en rêve le vol de l’homme sans costume de feutre…
    merci pour tout ceci (et quelle est cette oeuvre sur l’avant dernière photo… me fait penser à un vaisseau démâté)

    • @ brigetoun : je n’ai pas hélas noté le nom de l’auteur de cette « compression »… (on doit pouvoir trouver sur Internet) !
      Voici la réponse : « “Where the Slaves Live” by Adrián Villar Rojas. 🙂

      • brigetoun dit :

        MERCI !
        @ brigetoun : j’ai rajouté un lien explicatif (cette « installation » a été commandée pour l’ouverture de la Fondation Louis-Vuitton).

      • brigetoun dit :

        plus détaillé que le lien que j’avais trouvé – merci 🙂
        @ brigetoun : il y a des liens de toutes sortes sur Internet ! D.H. 🙂

  3. gballand dit :

    Joli, ce « costume en feutre cloué à quatre épingles ». Belle promenade.
    Je verrais bien ce papier peint dans le hall de mon lycée…

  4. Arlette A dit :

    Jeu visuel des poutrelles en écho aux sculptures insolites Merci pour votre regard en partage ..oui cette compression est intéressante

  5. Francesca dit :

    Le Richter, bouleversant si l’on en connaît le propos, m’évoque comme un grand vent venu balayer un De Chirico et l’effroi est le même.

  6. @ Francesca : De Chirico s’intéressait plus aux chemins de fer qu’aux chemins du ciel… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :