Miettes agrandies d’un jour [2/2]

« On n’imagine pas qu’à la fin du prologue de Du côté de chez Swann le narrateur tombe sur un instantané de l’église de Combray et que ce soit là la miette visuelle qu’il déguste au lieu de la saveur de l’humble madeleine trempée dans le thé qui fait rejaillir à sa vue un pan entier de son passé.  Mais la raison n’en est pas l’incapacité des photos à évoquer des souvenirs (cette capacité existe, liée à la qualité de celui qui regarde plutôt qu’à celle de la photo), mais les exigences clairement formulées par Proust à l’égard de cette résurrection par l’imagination, à laquelle il ne demande pas seulement ampleur et précision, mais qu’elle livre le grain et l’essence des choses. Et en envisageant les photos du seul point de vue où elles pouvaient lui être utiles, comme instruments du souvenir, Proust fausse d’une certaine façon leur nature : pas tant un instrument qu’une invention ou un substitut du souvenir. »

Susan Sontag De la photographie, ibid (page 193).

(photos prises le 9 mars à Paris. Cliquer pour agrandir.)

(Yusef Lateef Quartet, Yesterdays)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , ,

19 réflexions sur “Miettes agrandies d’un jour [2/2]

  1. Francesca dit :

    Très intriguée par la photo 5, hélas mes yeux ne déchiffrent pas les deux dernières lignes et les quatre premières ne m’évoquent absolument rien…
    ?

  2. brigetoun dit :

    j’aime les yeux de la seconde et de la cinquième photos (et pour ces yeux là je ne pense pas que l’on puisse s’interroger sur ce qui leur communiquerait un souvenir)

  3. J’ai beaucoup apprécié ce choix musical. Merci !

  4. @ mchristinegrimard : oui, il y a un côté Ravel ici, chez ce musicien de jazz : il aime les chemins de (flûte) traversière ! 🙂

  5. Alex dit :

    Faut-il confondre réminiscences et imagination ? Certains ont beaucoup de mémoire et pas d’imagination, ou l’inverse.

  6. Dominique AUTROU dit :

    Ma mère ne jetait jamais les miettes, j’en ai heureusement conservé le réflexe… 🙂

  7. @ Dominique AUTROU : le ramasse-miettes est une belle invention ! 🙂

  8. Je me demande si la Fédération Nationale de Sauvetage a pu sauver beaucoup de gens avec ce mannequin

  9. Jean-Pierre dit :

    Qu’importe le pigeon,
    Pourvu qu’on ait LIVRAIS…….

  10. Désormière dit :

    Certes ce petit roi halluciné n’est pas la Vénus de Milo. Mais son regard attire l’œil du marin qui trouve de quoi amarrer son frêle esquif à l’anneau bienvenu et offert à bras ouverts… oui, enfin, bon.

  11. PdB dit :

    j’aime bien le petit métier sur fond jaune son seau bleu, et sa balise… (et l’effet du souffle des buveurs de la rue des Récollets)(et aussi beaucoup la 2 qui indique – à peu près exactement – la divine communication municipale)(pauvre hidalgo) (si belle musique, en effet) (bon dimanche donc…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :