De Malo-les-Bains et Roubaix (« Hauts de France ») à Ostende et Bruges (Belgique) – 1 –

Quelques vues d’une escapade de samedi dernier à Malo-les-Bains (« Hauts-de France »), juste avant d’aller à Roubaix, et jusqu’à Ostende et Bruges (Belgique), puis retour à Paris aujourd’hui.

Le ciel demeura presque bleu en permanence, le soleil venait par vagues.

Les plages, sauf le parc Barbieux de Roubaix, étaient peu fréquentées (16°, « température ressentie » ?), il flottait comme un air de vacances avant l’heure légale pas encore sifflée par les chefs de gare du gouvernement.

(photos :  cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , ,

20 réflexions sur “De Malo-les-Bains et Roubaix (« Hauts de France ») à Ostende et Bruges (Belgique) – 1 –

  1. brigetoun dit :

    admiration pour la dame en noir, et plaisir toujours de ces couleurs que les gens du nord opposent à la lumière blanche (au moins le matin où ont été prises les photos)
    Une impression séduisante de calme immense (même si frisquet)

  2. PdB dit :

    punaise il y en a qui se baignent quand même – quel courage …!!! (je veux dire : la température ressentie était-elle celle de l’eau ?)

  3. Et tout de suite, on est téléporté dans un film ou une chanson…

  4. alteyrac dit :

    Pour un Méditerranéen comme moi, ces plages évoquent plutôt la mélancolie. Mais les images sont belles et les couleurs brillent d’autant plus sous le ciel gris.

  5. Ah Malo-les-Bains, mon premier voyage scolaire avant l’entrée en sixième! et le parc Barbieux de Roubaix, situé non loin du lycée Baudelaire où j’ai effectué mon dernier stage de CAPES!…

  6. Alex dit :

    Bonjour, Dominique !

    >

  7. Quelle chance de voir l’océan même gris monochrome et froid comme celui-là !

  8. Notre romancière Jacqueline Hartman a écrit « La plage d’Ostende » et vos photos rendent le climat de notre pays assez expressif : du gris surtout mais pas que… Enfin, on fait avec.

    • @ Anne-de-Louvain-la-Neuve : j’avoue que je n’ai jamais rien lu de cette romancière (c’est mieux que le mot « écrivaine »)… Les contrastes peuvent produire parfois quelques étincelles… 🙂

      • Jacqueline Harpman (avec un « p », je me suis trompée) était psychanalyste . Très connue chez nous. Et « écrivaine », « auteure » (qui l’emporte sur « autrice ») ont la cote ! Moi, je suis pour.

      • Acteur, actrice, ça m’allait… plutôt que « acteure » !!! Enfin, à chacun son choix des mots et son orthograph.e. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :