Archives du 18/06/2018

De Malo-les-Bains et Roubaix (« Hauts de France ») à Ostende et Bruges (Belgique) – 8 –

Iconoclaste et peintre anti-caste, James Ensor de l’ordinaire et devient surréaliste avant l’époque, n’adhère pas vraiment sauf à la colle, peint comme il l’entend, voit comme il le sent, touche le pinceau de ses doigts pas encore reconnaissables par un smartphone.

Il porte le chapeau, c’est au bord de la mer d’Ostende, il ne connaîtra pas Léo Ferré mais il a dans le cœur la marée basse et haute, le coulis maritime qui charrie ou pousse vers le rivage des milliers de vagues, de dentelles d’écume, de coquillages, qui l’eût crût, c’est assez.

Ses tableaux s’attaquent de front aux puissants, aux bourgeois repus, aux squelettes (seule trace qu’ils laisseront de leur engorgement avant le régime amaigrissant mortel), son geste sur la toile porte un scalpel, dénommons alors l’artiste belge comme un chirurgien pictural.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Gribouille, Ostende – merci à celle qui, sur Twitter, m’a rappelé son passage de comète.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , ,