Archives du 28/06/2018

De Malo-les-Bains et Roubaix (« Hauts de France ») à Ostende et Bruges (Belgique) – 17 –

L’après-midi tire à sa fin, on ne retournera pas au paisible béguinage de Bruges qui n’a pas dû beaucoup changer depuis la dernière fois.

Une dentellière, presque cachée dans l’encoignure de sa porte, et comme revenue de plusieurs siècles, montre l’agilité folle de ses doigts (je me demande si elle est « sponsorisée » par l’Office du tourisme local), totalement incroyable.

Au centre d’un petit parc, c’est Guido Gezelle, prêtre, poète de langue flamande, défenseur du prolétariat (« chanoine honoraire » de Jerusalem et non de Saint-Jean-de-Latran) qui dévisage les promeneurs.

Il faut maintenant retrouver la voiture dans ces rues étroites – le GPS serait-il une invention du ciel ?

Nous serons à Paris après un trajet du retour d’environ 300 km : en arrivant, la nuit s’est couchée et la pluie tombe à verse. La météo se moque des frontières, elle semble faire partie des migrants.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Conversation au restaurant « Le Pain quotidien », cf. post N°13 du 24 juin. Enregistrement par D.H.)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , ,