Archives du 03/09/2018

Publicités passées (Finistère)

Lors de ce récent mini-voyage Paris-Brest, un jour où nous étions sur une route départementale du Finistère, j’aperçus ces grandes publicités passées, peintes à même le flanc des maisons : JCDecaux et consorts n’avaient pas encore vagi.

La couleur s’était estompée, le message paraissait éteint, mais ces enseignes témoignaient des regards disparus qui les avaient sans doute détaillées alors toutes vives, pimpantes et fraîches. Là, elles ressemblaient un peu au plafond de la chapelle Sixtine (si j’ose la comparaison) avant sa rénovation tape-à-l’œil.

Qui parle aujourd’hui de « brillantine », à part peut-être quelques coiffeurs de footballeurs célèbres ? Et l’eau de Vichy Saint-Yorre, malgré certains accents pétainistes ressurgis sur le plan politique, est maintenant plus pétillante qu’avant.

Cette époque de la « réclame » et son étalement mural font-ils partie du patrimoine national ? Il faudrait le demander à Stéphane Bern et à Françoise Nyssen (« Il faut être constructif !« , a-t-elle déclaré…), elle qui a toujours montré une attention extrême à tout ce qui touche de près ou de loin à ce domaine.

Il est vrai que le temps ravage rapidement certaines images trop exposées aux éléments ou médiatisées, on se demande pourquoi, à tort et à travers.

(photos du 23 août : cliquer pour agrandir.)

(Canned HeatOn The Road Again)

Tagué , , , ,