__________ Imperceptibilité matinale d’une façade__________

(Paris, rue Jean Poulmarch, 10e, 19.9.18. Agrandir.)

(Philip Glass, Violin Concerto N°1, Amy Dickson, soprano sax)

Tagué , , ,

14 réflexions sur “__________ Imperceptibilité matinale d’une façade__________

  1. brigetoun dit :

    je la voie frissonnante sur la musique

  2. tartaglia dit :

    Sans tuyaux ni siphons, eussiez-vous pu rendre l’imperceptibilité de cette façade, même matudinalement?

  3. gballand dit :

    Magasin de siphons, tuyaux et grès, immeubles parisiens et moyens de transport qui, avec Philip Glass, prennent une allure qui tient plus du rêve ou d’une vision imaginaire où l’imperceptibilité prend forme…

  4. Espace temps et musique

  5. pchcomm dit :

    et que sèche le drap jaune…(Philip Glass assure sur le verre transparent des fenêtres)

  6. Francesca dit :

    Magnifique å tout point de vue (même après ma récente opėration de la cataracte !)

  7. Paris frissonne, paris trembloblote… mais paris frissonnnant par ses forces propres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :