Archives du 03/10/2018

L’apparat et ses apprêts (Royaumont, 2/3)

Revenir à l’Abbaye de Royaumont, c’est comme faire de la SF à rebours. La tour perchée, qui signale l’existence disparue d’une église détruite lors de la Révolution française, donne à l’ensemble, avec ses dimensions de cathédrale, une sorte de virtualité historique.

L’apparat joue aux apprêts.

La foule en ce dimanche n’est pas très importante. Un concert de Chopin (durée : deux heures) nous tient éloignés de cette musique d’ambiance romantique après bombance.

Le chemin qui suit la vase presque solidifiée, pas loin du réfectoire des moines, suffit à laisser admirer, ici ou là, les reflets sur la terre comme au ciel.

Le cloître cistercien éblouit d’une beauté à faire tourner la tête.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Haendel, Sarabande)

[ ☛ à suivre ]

Tagué ,