L’aiguille liturgique (Royaumont, 3/3)

Cette aiguille liturgique perce le ciel comme un reproche, elle signifie qu’ici une sorte de cathédrale fut détruite (après avoir été construite en à peine sept années) et demeure pourtant avec ses fondations et la reconstitution virtuelle qui peut en être observée sur place, grâce aux petits dispositifs binoculaires dispersés sur le champ même de son arasement.

L’ancien banquier de Marie-Antoinette, le marquis de Travannel, acheta l’abbaye dans son ensemble en mai 1791 et fit abattre l’édifice religieux, dont les pierres servirent à la création d’un village ouvrier (le serpentement de l’eau servait à la filature installée dans les lieux).

Arrêté le 7 novembre 1793 par les Révolutionnaires, l’avisé marquis avait bien joué : « Cette preuve de civisme lui permit d’échapper à l’échafaud et il fut libéré après les journées de Thermidor. »

Le cloître et les autres bâtiments de l’abbaye de Royaumont ont vu passer les siècles aussi rapidement et majestueusement que les nuages.

(reconstitution virtuelle de la nef, photographiée à travers le binoculaire.)

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Chant grégorien, Introit, Gaudeamus, abbaye de Fongombault.)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , ,

18 réflexions sur “L’aiguille liturgique (Royaumont, 3/3)

  1. brigetoun dit :

    la cause était bonne (et qu’importe que ce soit pour se faire pardonner, si c’était conscient) mais il aurait été préférable d’aller jusqu’à une carrière… les temps n’étaient pas à la conservation, sauf à celle d’une société (faudra attendre le dix neuvième pour ça), et la société bloquée a explosé
    (formidable tourelle restée dans son élan)

  2. Extraordinaires vestiges rendus vivants par les hommes d’aujourd’hui qui ont fait de ce lieu un refuge pour la beauté sous toutes ses formes.

  3. tartaglia dit :

    Ce marquis échappa à la fureur émancipatrice des hommes mais pas à la fessée de dieu

  4. Alex dit :

    Merci au Temps et à Dominique d’avoir permis à ce chef d’oeuvre d’architecture, l’abbaye de Royaumont, de parvenir jusqu’à nous.

  5. PdB dit :

    édifiante l’histoire de ce marquis, dis donc… :°))

  6. Godart dit :

    Fusion harmonique entre ciel et architecture.

  7. Francesca dit :

    Magnifiques photos, étonnantes, avec la complicitė d’exceptionnelles nuées !

  8. La tour pointue a laissé ses traces dans le ciel

  9. Dominique AUTROU dit :

    En lisant bien, c’est un conte moral (Rohmer et sa manière, si l’on veut…) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :