Véhicules se croisant dans la nuit à distance respectueuse et liquide

(Paris, quai de Jemmapes 10e, 7.10.18. Agrandir.)

(Philip Glass, The Photographer, extrait)

Tagué , , ,

20 réflexions sur “Véhicules se croisant dans la nuit à distance respectueuse et liquide

  1. brigetoun dit :

    l’eau les gardant de la collision (fascinant…)

  2. jicky baron dit :

    et les conducteurs écoutent tous
    Philippe Glass ?

  3. Le canal est un mer-plein central où glissent les étoiles.

  4. PdB dit :

    et dire que pompide voulait recouvrir le canal sur toute sa longueur intra-muros pour en faire une autoroute « pénétrante »…

    • @ PdB : les riverains s’étaient fort bien mobilisés contre ce projet. Depuis, ils peuvent rendre hommage à l’agrégé de lettres classiques en allant à Beaubourg par un escalator bientôt rénové… 🙂

  5. Francesca dit :

    Les 50 kms/h sont acceptables quand on longe de si beaux paysages…

  6. Godart dit :

    Circulation fluide respectant les eaux dormantes du Canal.

  7. gballand dit :

    Des croisements sans croissant, de lune, et une musique qui nous encourage à mener la danse…

  8. @ gballand : le silencieux (on n’est pas obligé de mettre la musique) repose… 🙂

  9. tartaglia dit :

    Vous-même en position nadar à distance respectueuse et gifique.

  10. Alex dit :

    Allumeur de réverbère.
    « Le métier d’allumeur change de nature avec la conversion des réverbères, (fonctionnant jusque-là à l’huile), au gaz d’éclairage. On parle d’allumeur de gaz, profession distincte de l’allumeur de réverbère. (En 1886, les Lanciers, puis dragons sont désignés par allumeur de gaz, par allusion à leur arme, comparée au long roseau dont se servent les employés des compagnies du gaz. » (Wikipedia)
    En 1953, il y avait encore des allumeurs de réverbères dans Paris, les rues n’etant pas encore toutes électrifiées.
    Je m’en souviens, j’étais enfant, ce faible éclairage inspirait la peur. D’autant qu’il n’y avait pratiquement pas de circulation piétonne ni automobile.

    • @ Alex : merci pour ce rappel personnel qui prouve que les allumeurs de réverbères ont bel et bien existé !
      On verra peut-être bientôt, avec les voitures à hydrogène… , un nouveau « petit métier » (puisqu’il suffit de traverser la rue pour en dégoter un) se développer ! ☢️ ☢️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :