Pure escale à Milan (2)

Le ciel est bleu, ce 14 novembre, ce n’est pas encore le jour des « gilets jaunes ».

On embarque, après un contrôle assez rapide à Roissy Charles-de-Gaulle (pas le porte-avions), dans ce petit Airbus A 318 vers lequel nous emmène une navette qui se tortille à n’en plus finir vers le parking où l’oiseau blanc motorisé – gazole non taxé ! – nous attend patiemment.

Direction : Milan, retour prévu le 17 (mais on devra rentrer un jour plus tôt), l’objectif principal étant d’assister, le 15 à 20 h., à la création mondiale de l’opéra de György Kurtág d’après la pièce de théâtre de Samuel Beckett, Fin de partie.

Occasion unique de découvrir la Scala de Milan, et d’avoir un trop bref aperçu de cette ville inconnue qui se révèlera belle, large, spacieuse, silencieuse et gardienne d’une architecture empreinte de la patine du passé.

Mais là, commençons par décoller…

(toutes les photos peuvent être agrandies d’un simple clic.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

22 réflexions sur “Pure escale à Milan (2)

  1. tartaglia dit :

    Vous savez teaser || moi je vous déroule ma langue tapis rose sur le kilomètre de ma sidération || tout ce que vous racontez je l’ai vécu 1000 fois || mais pas comme ça || alors forcément la prochaine fois que je prendrai place dans le goéland réactorisé || j’aurai une pensée pour vous

  2. Tant de ciel bleu fait du bien avant de partir travailler dans la grisaille. On attend les rouges et or de la Scala avec plaisir !

  3. @ mchristinegrimard : Merci… La palette, nous voici ! 🙂

  4. PdB dit :

    on voit quand même (photo 6) quelques « gilets jaunes » (et un orange) (préférer air france à easyjet dans tous les cas) : Milan nous voilà !

    • @ PdB : La Prévention routière, dans quelque temps, sera obligée de changer la couleur des gilets dans les kits de sécurité pour automobilistes : ils seront bleus, pare-balles (pour promenades en forêt) et siglés LREM dans le dos ! 🙂

  5. gballand dit :

    Quel beau programme que le vôtre. Le voyage vous a permis de l’imaginer en entrant non seulement dans la scala, mais dans la pièce…

  6. brigetoun dit :

    non je ne veux pas vous envier, non…
    mais j’aimerais bien connaître Milan, j’aurais encore plus aimé écouter/voir l’opéra de Kurtag (sont tout de même beaux les grands oiseaux blancs)

  7. Francesca dit :

    Superbes photos par ce superbe temps…

  8. Alex dit :

    Prendre l’avion est toujours émouvant…on attend avec impatience l’Opéra de Milan.
    Y a-t-il des gilets jaunes dans l’avion ? (Spectacle non terminé en France.)

    • @ Alex : Non, les seuls « gilets » sont planqués sous les sièges (pour sauvetage éventuel). Mais l’Opéra se prépare en coulisses !
      Ici, c’est plutôt « e la comedia va »… 🙂

  9. Godart dit :

    Ce voyage silencieux en dessous des cieux est une bonne mise en bouche avant la Scala.

  10. Alex dit :

    Il serait d’ailleurs intéressant d’analyser cette émotion liée à la vitesse, qui nous prend lorsqu’on prend un avion, un bateau, une voiture, une bicyclette, voire des patins à roulettes ou une trottinette…(pour le cheval, c’est presque fini.)

    • @ Alex : oui, on peut le dire vite fait (car elle a tendance à être de plus en plus limitée pour les particuliers).

      Lire Paul Virilio, décédé en septembre dernier, dont les analyses restent toujours valables. 🙂

      • Aunryz dit :

        Merci d’avoir donné au voyage
        un départ un temps suspendu
        avant l’arrivée
        Faisant un peu mentir Paul Virilio
        qui nous annonce des arrivées sans départ ni trajet.

        Merci aussi pour ces images
        qui sont désormais inaccessibles à ceux qui ne prennent pas l’avion
        dans tous les aéroports où
        pour des raisons de sécurité
        les hublots des aéroports
        permettant de voir cela
        ont été obstrués.
        (Et qui tente d’y jeter un oeil peut se voir arrêter)

  11. @ Aunryz : merci ! Je me souviens de la terrasse d’Orly (celle-la même chantée par Gilbert Bécaud) où je suis allé plusieurs fois regarder partir des parents ou amis. et d’autres « jets » en train de décoller ou atterrir…

    Un jour on aura peut-être aussi, comme pour les voitures « autonomes », des avions sans pilotes (sortes de V2 de croisière à passagers…), et même plus d’hôtesses ou stewards – si on pousse le « low cost » dans ses derniers retranchements ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :