À la recherche de Chartres [3/3]

Le souvenir de Charles Péguy, et les deux pèlerinages qu’il accomplit chaque fois à pied, durant trois jours, jusqu’à la cathédrale de Chartres, n’est pas oublié ici.

« Socialiste libertaire » anti-clérical, devenu ensuite catholique fervent, Péguy fut tué d’une balle dans le front au début de la Grande guerre, le 5 septembre 1914 près de Meaux (bataille de l’Ourcq).

La cathédrale devait être moins éclairée intérieurement, grâce aux travaux de « ravalement» actuels, qu’à l’époque des soldats français dont les uniformes devinrent, par souci vital de mieux être fondus dans le paysage, couleur « bleu horizon ».

Quand on sort de cette immense construction religieuse – comme plantée hors du monde – pour aller flâner quelques moments près de l’Eure), calme rivière caressant la vieille ville, les maisons semblent n’avoir pas changé depuis plusieurs siècles. Sur l’onde, les canards sont du jour. Certaines rues anciennes affichent des appellations qui peuvent paraître malicieuses.

En quittant Chartres vers 17 heures, notre GPS de voiture indique 1 heure 3/4 pour la durée du retour à Paris (situé à 90 km) : un 2 janvier au soir, il fallait s’y attendre. La nuit ayant chuté sur un rond-point, décoré d’aucune « œuvre d’art », quatre ou cinq « Gilets jaunes » entretiennent les feux pas encore éteints d’un brasero solitaire.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Rhoda Scott plays Misty – Erroll Garner)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , ,

21 réflexions sur “À la recherche de Chartres [3/3]

  1. gballand dit :

    Ici, le Christ ne l’est pas tout à fait, « misty », et nous le regardons se préparer pour un voyage à venir…

  2. PdB dit :

    Dieu merci, ces braseros ne sont pas près de s’éteindre (merci du voyage)

  3. brigetoun dit :

    merci pour Charles et merci surtout pour les maisons au bord de l’Eure, souvenir là de nombreuses petites errances-perte-de-temps avec mon père sur la route depuis Cholet vers nos boulots respectifs à Paris, comme de minuscules moments de charme

  4. On aurait volontiers poursuivi la découverte accompagnée par Rhoda Scott !

  5. Alex dit :

    J’aime Chartres.

  6. des noms comme feuilles de vigne

  7. Godart dit :

    À vendre. Eaux paisibles, cette maison-péniche est bien tentante.

  8. à Chartres il y a aussi
    la jolie maison Picassiette
    ramassis de tout ce qu’on jette
    ramassé par un balayeur
    qui colla ça sur sa maison.

    L’ami, ne soit pas trop sévère
    avec ces vers de mirlitons
    bien heureux s’ils valent un tesson
    recollé sur la folie maison !

  9. @ carnets paresseux : j’y penserai une prochaine fois ! 😉

  10. Désormière dit :

    Si j’en crois ce que je vois de l’autre côté du mur, la tronçonneuse n’est pas encore passée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :