Dans l’air ambiant chargé d’antisémitisme, retour utile à certaines sources

(Photos : cliquer pour agrandir.)

  • Jean-Paul Sartre : Réflexions sur la question juive, Éditions Gallimard 1954, « Idées » 1965.
  • Albert Memmi : Portrait d’un Juif, Éditions Gallimard 1962, « Idées » 1969.

La montée de l’antisémitisme en France, telle qu’analysée par Delphine Horvilleur, et même utilisée peut-être par le pouvoir pour essayer de recréer « l’unité nationale » sérieusement fissurée depuis trois mois par l’émergence du mouvement social des « Gilets jaunes », ne peut être considérée comme un épiphénomène.

Mais l’assimilation de ce rejet raciste à l’antisionisme, comme le voulaient quelques législateurs compulsifs de « La République en marche », vite recadrés par Monsieur le Président de la République (qui fut pourtant un des hérauts à porter cette confusion), ne peut qu’entretenir un amalgame pernicieux : tous les Juifs de France ne soutiennent pas la politique expansionniste (si l’on ose dire) d’Israël et le droit à sa critique ne saurait tomber sous le coup de la loi – sauf à restreindre toute liberté d’expression politique.

Ainsi, les manifestations d’hier, place de la République à Paris ou ailleurs, ne sauraient représenter à elles seules un « sursaut » indispensable qui permettrait de retrouver une démocratie réelle, apaisée, où « le bonheur » aurait gardé sa place.

Seuls l’enseignement de l’Histoire, l’éducation, l’information, le respect intransigeant de la législation en vigueur, suffisamment armée, concernant toutes les formes de racisme et les sanctions que sa non-observance impliquent et doivent déclencher, peuvent faire progresser – et non régresser – la société française dans toute sa diversité et son vivre-ensemble. Bernard Cazeneuve a été très clair sur ce sujet, mardi matin à France Inter.

Le « populisme » dont se nourrit l’antisémitisme apparaît alors (on l’a appris dans les livres et les films historiques) comme le terreau fertile d’où nait la recherche, la stigmatisation et la violence contre les Juifs, boucs émissaires traditionnels. Combattre le premier en instaurant une véritable justice sociale devient logiquement une des solutions urgentes pour continuer à tenter d’éradiquer le second.

Tagué , , , , ,

31 réflexions sur “Dans l’air ambiant chargé d’antisémitisme, retour utile à certaines sources

  1. brigetoun dit :

    oui oui Sartre dont j’ai relu ces pages que nous donne Dominique
    et oui mille fois Dominique pour vos mots

  2. Benhamou dit :

    Giustissimo et cela me ramène également aux écrits de Stefan Zweig sur la question et dans « Le monde d’hier ».
    Et puis quel gâchis que toutes ces formes de racisme, combien d’opportunités de progression ratées.

  3. annaurlivernenghi dit :

    Certes Dominique, mais NOUS, qu’avons-nous fait après Toulouse ? Étions-nous dans les rues ?

    • @ annaurlivernenghi : C’était le premier attentat terroriste « djihadiste » (mars 2012) : l’affaire Mohamed Mehra (et son frère) a pris tout le monde de court.
      Par la suite, hélas, les Français sont descendu dans les rues (rappelez-vous l’immense marche à Paris après la tuerie de « Charlie Hebdo » puis les attentats de novembre 2015…).
      Mais « manifester » (comme hier soir dans les villes de France) ne suffit sûrement pas car le combat contre toutes les discriminations est ou devrait être quotidien. 🙂

  4. Alex dit :

    Dans ce monde de compétition sauvage, on fait tout pour maintenir la tête des femmes sous l’eau. Quant à la femme juive, sa condition est la soumission.

  5. Alex dit :

    La vente des bouquins d’Alain Finkielkraut a dû bien remonter.

  6. jeandler dit :

    Des attitudes vieilles comme le monde perdurant jusque dans le christianisme qui a nié si longtemps la judéité de son Christ…

    • @ jeandler : oui, tout cela remonte à plus de deux mille ans… 🙂

    • Marc Berger dit :

      Je ne veux pas faire le théologien, mais pour le christianisme qui professe la nature
      trinitaire de Dieu, ce n’était pas facile de comprendre le Christ comme à la fois Dieu et homme, incarnation du Fils éternel dans l’humanité juive transmise par Marie.
      C’est au 4ème siècle qu’on a fixé par concile ce mystère: Jésus est vrai Dieu mais
      aussi vrai homme ( donc juif par son humanité ).
      Maintenant entre ce que les saints disent et ce que le peuple comprend, assimile, vit
      malgré ses préjugés, ses croyances anciennes etc …. il y a trois !
      Jésus est juif dans son humanité, Marie, Jean et tous les apôtres sont juifs.
      Je suis chrétien mais ils sont « nos ainés dans la foi ».

      • @ Marc Berger : merci pour ces précisions.
        Mais combien sont ceux qui connaissent ces distinctions subtiles ? L’enseignement a encore de gros progrès à faire, notamment dans le domaine des religions. 🙂

      • jeandler dit :

        Tout à fait d’accord avec vos précisions. Je n’avais plus en tête le 4è
        me concile…

  7. PCH dit :

    ah merci pour les mots de Sartre (même s’il ne s’agit pas de ce roman…) – éclairants – comme les tiens d’ailleurs – cent pour cent d’accord…

  8. Ma prof d’histoire, Frau H, berlinoise, après tant de combats contre l’antisémitisme, de voyages derrière le mur de Berlin et ensuite en Amérique du Sud, s’est réfugiée dans un monastère.

  9. L’anti sémitisme, le racisme, l’homophobie et la misogynie ont les mêmes racines : la haine de l’autre et la jalousie de ce qu’il est ou de ce que l’on imagine de lui. Les violences que ces idées absurdes ont engendrées à travers les âges sont innombrables et toutes condamnables.
    Aujourd’hui, ces intolérances sont d’autant plus visibles qu’elles s’étalent sur la toile sous couvert d’anonymat ou non. Lire certains tweets attisant la haine de l’autre, me donne la nausée.
    Que faire d’autre que les rejeter à chaque fois, en affirmant notre humanité.
    Ne rien laisser passer ni « petite phrase humoristique soit disant » ni allusion oiseuse.
    Appeler les choses par leur nom, l’intolérance est le poison de notre condition humaine.
    Merci à vous Dominique de rappeler ici quelques vérités essentielles.

    • @ mchristinegrimard : merci pour votre commentaire (au départ, je n’avais mis que les photos sans rien d’autre, mais j’ai voulu rajouter mon grain de sel…).
      Oui, la haine (accusation brandie paradoxalement par l’excité de samedi dernier et qui a été arrêté par la police hier soir) se répand facilement, surtout masquée sur Internet, ou alors c’est la violence cagoulée dans les rues.
      Chacun(e) doit exercer un devoir de vigilance morale. 🙂

  10. […] de relire certaines phrases comme celles écrites dans le blog de Dominique Hasselmann ce matin sur Métronomiques […]

  11. Godart dit :

    Merci de distinguer l’antisionisme de l’antisémitisme, même si certains crétins profitent de l’un pour passer à l’autre.

  12. @ godart : on pouvait craindre, à cause de ces quelques députés LREM, de devoir un jour tomber aussi sous le coup de la loi si on parlait d’anti-capitalisme ou d’antiquités égyptiennes, ou d’antimoine, etc. 😉

  13. Merci de ces mots si justes ; il faut les répéter, les enseigner et recommencer encore et encore.
    J’espère que Simone de Beauvoir ne m’en voudra pas trop, mais je pense qu’on ne nait pas raciste et borné, on le devient, par facilité, pente paresseuse (et pourtant j’aime ce mot là), manque de curiosité, d’ouverture et de contradiction.
    Arriver à accepter et vivre la différence dans une indifférence bienveillante et paisible, voilà l’utopie qu’il faut viser sans relâche.

    • @ carnetsparesseux : Simone de Beauvoir ne saurait vous en vouloir de reprendre une de ses formules célèbres (si c’est bien celle à laquelle vous faites allusion : « On ne naît pas femme, on le devient » (Le Deuxième sexe, je crois), sinon elle ferait preuve d’une intolérance qu’elle réservait à d’autres causes bien plus graves ! 🙂

  14. tartaglia dit :

    Merci pour vos mots qui mériteraient une diffusion élargie.
    La situation est complexe en France avec un islam qui inquiète et une identité chrétienne qui s’estompe.

  15. Vigilance aussi vis-à-vis de l’intolérance insidieuse et dangereuse exercée par les « bien-pensants »…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :