« Le Cubisme » au Centre Pompidou, horizons perpendiculaires ou pendulaires [5/5]

En mettant mes dernières photos en ligne, je m’aperçois que je n’en ai prise aucune d’un tableau de Georges Braque : sans doute était-ce tellement évident, le cubisme faisant corps aussi avec ce grand géomètre – à moins qu’il ne s’agisse là d’un acte manqué (je n’aurais pas voulu faire de l’ombre à Pablo Picasso ?), de toute façon facilement réparable.

Oui, j’adore cet « Arlequin et femme au collier », sa tonalité de bleu doux et de perles ensorcelantes.

Proche de la sortie de l’expo, la fameuse « Roue de bicyclette » de Marcel Duchamp – avec ses deux dates – ouvre la route vers l’art moderne, celui qui suivra et survivra au cubisme, comme une étape du Tour de France succède à la précédente et la dernière finit alors à Paris sur les Champs-Élysées (quand ils sont pacifiques), triomphe instantané, passager ou rémanent du sport et de l’art, du courage, de l’obstination et de la création artistique.

(Pablo Picasso, Le Petit Déjeuner, octobre 1915.)

(Pablo Picasso, Arlequin et femme au collier, 1917.)

(Henri Matisse, Tête blanche et rose, automne 1914.)

(Henri Matisse, Porte-fenêtre à Collioure, sept.-oct. 1914.)

(Marcel Duchamp, Roue de bicyclette, 1913-1964.)

(Auteur, titre et date non indiqués.)

(photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , ,

18 réflexions sur “« Le Cubisme » au Centre Pompidou, horizons perpendiculaires ou pendulaires [5/5]

  1. Cet Arlequin bleu a tous mes suffrages (temps de carnaval ou pas …) !
    Merci pour cette visite exceptionnelle (et bravo pour le beau clin d’œil final !) 🙂

  2. gballand dit :

    Curieusement, la tête rose et blanche me fait plus monter au ciel que la roue de bicyclette ; et M. Braque nous propose un beau voyage géométrique. Sympa la dernière, hors expo 😉

  3. brigetoun dit :

    j’aime beaucoup (et suis pas si fan Matisse que ça) la fenêtre, et bien entendu la force et la présence évidente de la dernière oeuvre 🙂

  4. PdB dit :

    magnifique clap de fin ! :°))

  5. Godart dit :

    Beau parcours en cinq étapes, générosité du propos et œil toujours à l’affût. Merci de nous rappeler avec la dernière photo que l’art est aussi dans le regard.

  6. la remarque sur la peinture considérée comme une étape du tour de France m’a fait penser
    à la Passion considérée comme une course cycliste d’Alfred Jarry

    la dernière image montre une oeuvre sérielle contemporaine, de celle dont le rôle est sans doute d’éteindre le feu mis par le cubisme en son temps ; personnellement, j’aime beaucoup ces sévères totems écarlates, loin des kooneries à la mode 🙂

  7. Francesca dit :

    Merci vraiment de cette visite qui complète la mienne, bien trop rapide et superficilelle…

  8. Alex dit :

    Intéressant, étonnant même, de voir que ces artistes ont continué à peindre pendant la grande guerre de 14-18, alors qu’ils étaient mobilisés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :