Archives du 14/03/2019

Permis de chasse (et nature) au musée de Paris, rue des Archives, avec expo de Mircea Cantor [2/3]

On grimpe l’escalier du petit musée comme si on montait en haut d’un « affût » construit au sommet d’un arbre. La chasse est ouverte, sangliers, cerfs et la meute des chiens (sauf peut-être un caniche en relief ?) rassemblée dans un salon où l’on n’entend aucun aboiement.

La douceur feutrée des salles laisse pourtant percer l’écho des cors de chasse à courre, les galops frénétiques, un monde qui semble lointain, voire accouru d’il y a des siècles, si on ne s’est jamais baladé en forêt du côté de Chambord ou Rambouillet.

Des dispositifs oculaires spéciaux permettent d’entrer dans ces perspectives giboyeuses : tout ceci semble historique et le « tableau » de chasse présidentiel – un soir, une sortie de route – alors que le chef de l’équipage se voulait « en marche » sans doute vers moins de massacres comme dans l’ancien monde, et jouait la réhabilitation de cette coutume par la diplomatie du fusil à deux canons, ce que Nicolas Hulot finit par comprendre, entre autres choses, un peu tardivement.

(Jean le Bon, portrait.)

(photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , ,