Passerelle poétique [1/2]

Juste un jour après l’annonce officielle du printemps (cette année, c’était le 20 mars), la passerelle parisienne qui enjambe avec grâce le canal Saint-Martin à hauteur de la rue Léon Jouhaux (10e) avait vu se poser sur ses rambardes des petits dazibaos blancs imprimés de phrases poétiques.

Ces papillons avaient-ils fait fuir les mouettes ou craignaient-elles logiquement la présence de quelques « contractuelles » à l’affût dans les alentours ?

Il suffisait pourtant de lire ces feuilles volantes, et pour une fois les regards se posaient ailleurs que sur les écrans des smartphones. On aurait pu croire aussi à des sujets de dissertation : mais philosopher en marchant, ce n’était sans doute pas seulement l’apanage des péripatéticiens grecs.

Le printemps réfléchissait, lui aussi, devant le miroir aquatique.

(Photos du 21 mars. Cliquer pour agrandir.)

(Bill Evans Trio, You Must Believe in Spring)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

22 réflexions sur “Passerelle poétique [1/2]

  1. gballand dit :

    Une agréable promenade poétique au rythme du Bill Evans trio ; Paris ne manque pas de charme.

  2. brigetoun dit :

    des lucioles qui se soulèvent sans violence.. et la jolie ponctuation fleurie

  3. Poèmes sur la rambarde.
    poème, sûr. L’art en barde
    (du fer gaulois et réfractaire ?)

    • @ carnetsparesseux : manquent les cornes d’un escargot… 🙂

      • vous touchez du doigt le problème de Paris : une tour Eiffel, deux rives, trois-coup les gros, quatre sergents de la Rochelle, cinq Michel, six metières du Père Lachaise, sept à dire, huit trop vin blanc, et ainsi de suite jusqu’au vingt-et-unième arrondissement (Montreuil, quoi), mais pas le moindre escargot encorné 😦

      • @ carnetsparesseux : chassés du trou des Halles (au hasard Baltard !), on doit pouvoir en retrouver… les traces à Rungis, prêts à être livrés dans les assiettes de brasseries chic.
        Ou alors, chercher sur Internet « Les Productions de l’Escargot » ! 🙂

  4. Domi Amouroux dit :

    J’aime bien les mots de Marguerite Duras : « Écrire c’est aussi ne pas parler. C’est hurler sans bruit. »

  5. passerelle pour les cœurs bien tournés

  6. Francesca dit :

    Quelle jolie initiative !

  7. Ce serait produire de petites choses en mots tressés, des trouvailles, des archaïsmes. À glisser au doigt, à porter à l’oreille. Du mystère taillé en goutte, un clou noir où scintillerait le talent. Être poète. Offrir des sonorités. Ajouter de l’or à la jeunesse, des inquiétudes à la beauté.

  8. @ Nicolas Bleusher : Joli programme… 🙂

  9. Alex dit :

    Petits mots printaniers… pour égayer de cette sinistrose engendrée par l’incompétence et l’irresponsabilité des hauts placés. Une coupe amère.

    • @ Alex : Oui, habiter Paris (ou d’autres grandes villes) et ne plus pouvoir se promener tranquillement le samedi, depuis le 17 novembre 2018 :
      mais que fait la police (c’est-à-dire le gouvernement et, au-dessus, le show-man suprême) ?…
      En l’absence d’une réponse rapide sur le plan politique, cela peut durer encore « des semaines » (dixit Castaner hier soir) ou jusqu’à la fin de l’année – le père Noël viendra apaiser tout ça. 🙂

  10. PdB dit :

    tant que le soleil est au zénith de l’équateur, rien n’est perdu – il faut croire au printemps, certes, mais nous hurlons dans le noir, parfois : je pense à cette dame, pacifiste dit-on, renversée blessée battue par l’État et sa violence dite légitime hier, dans les rues de Nice…

    • @ PdB : manifester est donc devenu un risque et n’est plus un droit.
      Imagine d’ailleurs les touristes ou résidents à Nice aujourd’hui ou demain : la promenade des Anglais est interdite car le président chinois, un exemple de grand démocrate concernant les Droits de l’Homme dans son pays, est de passage en France.
      Pour les contrats à signer, le VRP Macron le recevra à partir de demain, lors de sa visite officielle, à Paris, à l’Élysée (l’hôtel Continental était booké).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :