Vues prises, hier matin, de la rue Beaurepaire à Paris (10e)

J’ai toujours apprécié, à Paris, ce nom de rue car on ne pense jamais en voyant sa plaque indicatrice au général Nicolas-Joseph Beaurepaire (héros de Verdun… en 1792) à qui l’on doit cette dénomination à son corps défendant, et j’estime plutôt qu’il s’agit alors d’un lieu bien choisi, plus ou moins secret, avec son pourtant célèbre café Prune et sa boutique, tout à fait  « pro », de cinéma Potemkine où l’on aime la marine.

Ici, l’imagination peut circuler librement.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Miles Davis, Ascenseur pour l’échafaud)

Tagué , , ,

11 réflexions sur “Vues prises, hier matin, de la rue Beaurepaire à Paris (10e)

  1. brigetoun dit :

    mais voilà que le beau repaire est envahi aussi par les bidules qui rendent les gens branchés si merveilleusement ridicules (le fait est que moi aussi je ne pense jamais au général)

  2. je veux la petite auto en miniature, je le dis tous les jours !

  3. Alex dit :

    Dans votre repaire, rue Beaurepaire, pas très loin du nouvel hôtel Beaudelaire, on y repère surtout…des trottinettes en paires à la pelle !

  4. PdB dit :

    punaize que de « nouvelles » mobilités (envahissantes non ?) (je me souviens de Maurice Ronet) (et de Jeanne Moreau en blonde) (aussi) (et de Jean Ferrat, oui, « ce soir j’aime la Marine »)

  5. Aunryz dit :

    Quand le nom propre anonyme d’une rue
    permet (C’est si rare) de percevoir
    un lieu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :