Archives du 13/05/2019

Deux pays du Nord, Belgique et Pays-Bas, imagés et imaginés [6]

Le charme de ce musée à Bruges (Belgique) est qu’il est petit, établi sur un seul niveau, sans labyrinthe ensorcelé, conduisant quasi naturellement de la vision de l’art ancien vers l’art plus proche de nous.

Un peu plus de cinq siècles de mise en œuvre artistique apparaissent ainsi comme compactés, synthétisés : de la peinture ultra-représentative (photo, presque avant la lettre, d’une famille par François-Joseph Kinson) à celle qui laisse courir l’expressionnisme (Frits van den Berghe) en attendant une vague de surréalisme.

Et les couleurs se répondent parfois : difficile pourtant d’en inventer d’autres que celles existantes depuis (peut-être) des temps immémoriaux !

(Joseph-Denis Odevaere, Narcisse, 1820)

(François-Joseph Kinson, Portrait d’une dame avec ses deux enfants, vers 1815-1820)

(Jan van Eyck, Madone au chanoine Joris van der Paele, 1436) 

(Frits van den Berghe, Les amoureux au village, 1925)

(Gustave De Smet, Le grand tir forain, 1923)

(Gustave van de Woeystine, La Dernière Cène, 1927)

(Jean Brusselmans, Scène de village, 1930)

(photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , ,