Archives du 05/07/2019

Croisement de classes

Il est rare que sur le canal Saint-Martin deux bateaux se croisent (quand le pont tournant de la rue Dieu n’est pas immobilisé par un caprice technique sans doute tombé du ciel).

Là, j’ai distingué de loin la péniche prolétaire arriver, son nom m’a fait penser à ce cher Ian Brossat (PCF) qui se prépare pour les combats électoraux, en mars 2020, à la mairie de Paris.

Et, en me retournant sur la passerelle, j’aperçois alors cet esquif joli, avec à sa barre un capitaine esseulé qui va ainsi côtoyer pendant quelques secondes l’embarcation ouvrière et écolo – comme le conducteur d’un roadster Triumph sur autoroute remarque sur l’autre voie un 35 tonnes doté de deux pots d’échappement verticaux – souvenir fumant du film Duel de Steven Spielberg.

Ce croisement de classes était amusant. L’un travaillait, l’autre pas.

Les rôles étaient répartis selon l’ordre des choses : Le Droit à la paresse de Paul Lafargue (que n’avait sans doute jamais lu Muriel Pénicaud) pouvait être classé définitivement, sous l’empire de notre brillant régime macronien, dans la catégorie « SF ».

(photos : Paris, 1er et 3 juillet. Cliquer pour agrandir.)

Tagué , , , , , , ,