La douceur de la mobilité implique sa répétition à l’envi

(Paris, place de la République, 10e, 2 septembre. Cliquer pour agrandir.)

(The Dave Brubeck Quartet, Far More Blue)

Tagué , ,

12 réflexions sur “La douceur de la mobilité implique sa répétition à l’envi

  1. brigetoun dit :

    je regarde, je me répète la phrase, je tente de savoir si oui ou non et malgré la musique je ne sais pas…
    je me suis demandée si la répétition m’endormait comme souvent , mais pas certaine 🙂

  2. C’est la musique qui apporte la douceur à la scène que vous mettez en lumière, cependant la mobilité urbaine n’est pas souvent douce !

  3. partition de rêve avec Dave

  4. Francesca dit :

    Pourtant, en général, la circulation est loin d’être douce…

  5. gballand dit :

    Et si on en finissait avec la mobilité pour ne plus voir que le bleu ?

  6. @ gballand : il resterait peut-être encore des chemtrails… 🙂

  7. Aunryz dit :

    Et les nuages semblent
    eux aussi
    aller à droite (sourire)²

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :