Extérieur (ne) nuit (pas)

(Paris, rue Charlot, 3e, 11 octobre. Cliquer pour agrandir.)

L’ambiance (le jour se couche tôt, ces temps-ci) est juste comme il faut : l’éclairagiste a très bien joué, la lumière est mordorée et soft à souhait. La voiture pénètre dans le champ au bon moment – mais on refait pourtant la prise plusieurs fois. Car il faut que le piéton (un figurant, 80 €) s’achemine et sorte du cadre seulement après que le véhicule l’a quitté lui-même. Ce mouvement de croisement en sens inverse est important : il signifie la rencontre de deux mondes différents, celui du quatre roues à moteur thermique en voie de disparition annoncée et celui du randonneur urbain qui survit à ces dinosaures montés sur pneus.

On baptiserait le film, produit par Francis Ford Coppola, et dont ne figure ici que la séquence introductive : Hôtel américain.

(Nancy Sinatra, These Boots Are Made for Walking)

Tagué , , , ,

16 réflexions sur “Extérieur (ne) nuit (pas)

  1. brigetoun dit :

    et je m’enfoncerai dans mon fauteuil pour être bien dans la suite

  2. PdB dit :

    on aura toujours la ressource d’aller acheter un petit truc à la boulangerie pour patienter n’est-ce pas… (mais Coppola a rétabli son « Ford » en deuxième position ? je croyais qu’il l’avait jeté aux orties…) (comme d’ailleurs sa carrière de cinéaste : il s’est reconverti dans le vin)

    • @ PdB : si tu ouvres le lien sur F. F. Coppola, tu verras qu’il prépare la réalisation de son film « mythique » :
      « Pensez : à 80 ans, Coppola vient de s’atteler à son projet de toujours, son film « serpent de mer », maintes fois repoussé (en 2001 après le 11 septembre), pour ne pas dire abandonné (en 2007 quand il œuvrait sur L’Homme sans âge) : Megalopolis, un film de science-fiction prenant place dans un New York dévasté. 🙂

      • PdB dit :

        oh oui, j’ai vu ça – « vient de s’atteler » les journalistes sont prêts à n’importe quelle forfanterie tu sais bien : c’est la préparation de toute une vie – ça fait bien longtemps pour ce projet – il a repris du Ford en tous les cas… Quel brave garçon !

      • @ PdB : Je ne sais ce qui provoque ton ire contre ce cinéaste dont certains films restent inoubliables… 🙂

  3. Lui préférerais « La dame au sac » ou « Touche pas au cabas ». Et une marque de producteur plus nationale…

  4. Godart dit :

    Convivialité de l’arrondi du trottoir.

  5. Comme étrangère, je vois qu’il y a d’abord Paris jusqu’au bout des ongles, accueillante et souveraine.

  6. Francesca dit :

    On se voit clairement assis à l’extrème gauche…du banc, pour admirer la scène.

  7. Belle ambiance, l’alliance du bleu et du mordoré incite à la rêverie. On imagine bien la suite…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :