Archives du 21/10/2019

Bref arrêt à Saint-Brieuc, retour direction Paris (2/2)

(Gare de Saint-Brieuc, 17 octobre. Cliquer pour agrandir.)

Irrésistiblement, en regardant par la fenêtre du wagon, j’ai pensé au titre du roman de Raymond Queneau, Le Chiendent. Mais j’ignore bel et bien le nom de cette plante qui montre soit l’abandon de l’entretien des voies ferrées soit la préservation et l’encouragement donnés à la végétation par la démarche écologique (sans borne) de la SNCF. Tant que ces pousses sauvages et imprévisibles n’envahissent  pas les aiguillages où elles pourraient se nicher par calcul, y’a pas d’souci !

(Nirvana, All Apologies)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , ,