Archives du 08/01/2020

La trottinette et le scooter

(Paris, pont de la Grange-aux-Belles, 10e, 6.1.20. Cliquer pour agrandir.)

Les utilisateurs de trottinettes électriques ne sont pas encore devenus, malgré le succès de cet engin, l’objet de nombreuses interpellations par des représentants des forces de l’ordre. Des dizaines de milliers de pratiquants, à Paris, peuvent circuler librement sans risquer leur vie à cause d’un contrôle de police : leurs seuls ennemis, jusqu’à présent, sont les voitures, les bus, les autres deux-roues, les passants.

De toute façon, qui a vu des policiers tenter de régler, ces temps-ci, la circulation quelque peu anarchique dans la capitale ? Ils sont tous occupés par ces grèves et ces manifestations qui durent à n’en plus finir, on se demande bien pourquoi, depuis le 5 décembre 2019.

Hier matin, une conférence de presse tenue par les trois avocats des parents de Cédric Chouviat, au siège de la Ligue des Droits de l’Homme, nous apprenait que ce livreur à scooter de 42 ans, contrôlé vendredi dernier quai Branly, était décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital Georges-Pompidou, après avoir été plaqué au sol sur le ventre – comme le montrent les vidéos contredisant la version officielle – à la suite de l’intervention d’une patrouille de la police nationale.

Hier après-midi, un communiqué du Parquet de Paris indiquait que Cédric Chouviat avait subi, d’après l’autopsie effectuée, une « manifestation asphyxique » avec fracture du larynx (son visage était tout bleu). « Un malaise cardiaque » était prudemment annoncé en titre par la présentatrice d’une chaîne de télé (France 2, journal de 20 heures du 7 janvier) comme étant à l’origine de sa mort.

Même Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, devait pourtant reconnaître dans la soirée, par un court communiqué, que « les résultats de l’autopsie soulèvent des questions légitimes ».

L’IGPN ayant été saisie (de stupeur ?), on ne doute donc pas de connaître – dans un mois, dans un an – ses conclusions. De son côté, le Parquet a ouvert une information judiciaire pour « homicide involontaire » : faisons confiance en la justice de notre pays.

Pour ne pas se faire remarquer en trottinette électrique, moins dangereuse apparemment que le scooter, il est conseillé de ne pas porter de casque autre qu’audio : la musique, en définitive, adoucit les mœurs.

Tagué , , , , , , ,