Archives du 21/03/2020

Au temps béni où la rue Dieu (à Paris) attirait les pèlerins

(Paris, 12 mars, 10e. Cliquer pour agrandir.)

Juste au bout de la rue Alibert, une fois passés le feu vert et le pont tournant, c’était la rue Dieu. Maintenant, elle n’attire plus les pèlerins, confinés sur ordre présidentiel dans leurs confessionnaux domestiques. L’image animée semble dater d’un siècle. Le coronavirus aurait-il emprunté la voie du canal Saint-Martin pour s’introduire dans Paris ?

Le restaurant qui fait le coin sur la quai de Valmy, juste en face à gauche de la passerelle, porte comme enseigne La Marine : il est fermé, et c’est dommage car il venait il y a peu de se refaire une beauté.

Cependant, si le couvre-feu à 20 heures, réclamé par son homonyme Le Pen (ainsi que par le maire de Nice, Christian Estrosi, vraiment contaminé), venait à être instauré, qui verrait la différence en ce moment ?

Restez chez vous ! Mais si vous voulez vraiment aller travailler « dehors », Bruno Le Maire a « invité » les entreprises à verser « une prime de 1 000 euros » à ceux qui ne peuvent rester chez eux, ce qui est mieux que le résultat espéré quoique aléatoire de l’achat d’un ticket à « La Française des Jeux », que le ministre de l’Économie et des Finances a privatisée en novembre 2019.

Alors, heureux bénéficiaire, vous pourriez ainsi aller remplir complètement votre caddie chez Auchan, tout en gardant une « distanciation sociale » avec Laurent Pietrazsewski dont on dit – depuis que la réforme des retraites en a pris un sacré coup – qu’il erre, masqué, parmi les rayons plus ou moins dégarnis des hypermarchés de l’entreprise dont il a géré un temps, d’une main de fer, les « ressources humaines ».

(Franck Sinatra, Younger Than Springtime)

Tagué , , , , , , , , ,