Une fois le café déconféiné avalé, balade automobile dans un rayon de 100 km à partir de Paris (1/3)

(Paris, 13 mai, place de la Bastille.)

(route vers Pithiviers, Loiret.)

(Environs de Courcelles. Photos et gifs : cliquer pour agrandir.)

(Canned Heat, On The Road again)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , ,

26 réflexions sur “Une fois le café déconféiné avalé, balade automobile dans un rayon de 100 km à partir de Paris (1/3)

  1. ibonoco dit :

    Jolis coquelicots en bordure de champs de vie encore verts : un vrai ravissement du matin.

  2. brigetoun dit :

    merci de nous faire participer à cette évasion 🙂

    • @ colorsandpastels : étonnant qu’on n’ait pas installé des « barrières » sur les routes au-delà des 100 km « autorisés » (un casse-tête de géomètres) et une vignette rouge sur le parebrise… 🙂

  3. gballand dit :

    J’adore « on the road again », surtout en cette période de déconfinement.
    Je ne sais pas si la Nation est « en marche » vers autre chose, mais les coquelicots nous conduisent sur le chemin de la liberté…

  4. Francesca dit :

    Le beau génie de la Bastille montrait le chemin ensoleillé. Un tour de roues, ça a dû faire du bien !

  5. Robert Spire dit :

    Ce pauvre coquelicot, seul à la surface d’un océan de céréales a survécu aux effets eugénistes des pesticides. Dans mon enfance, les champs de blés ressemblaient encore un peu à un certain et fameux tableau de Claude Monet.
    Bon voyage!

  6. Godart dit :

    Paradoxalement, ces coquelicots et ce bourdon donnent la pêche.

  7. On comprend qu’en étant confiné à Paris, prendre l’air devenait indispensable !
    Il semble d’ailleurs que de nombreux Parisiens soient à la recherche de petites maisons de campagne depuis quelques jours…

  8. PdB dit :

    content de savoir le génie (domestique) toujours là-haut

  9. « C’est beau, ce », comme l’invention du paysage !
    J’aime aussi les gestes des gifs (sans les barrières !) 🙂

  10. @ Dominique AUTROU : la ville étant un pays pas sage, il est agréable de pouvoir retrouver des vues plus reposantes… 😉

  11. cent km à vol d’oiseau bien entendu, mais les pigeons de paris sont ils voyageurs?

    • @ Jean-Pierre LACOMBE : Oui, et comme nous sommes en temps de « guerre », ils emportent (vu l’impéritie de la Poste) des messages secrets vers des destinataires non démasqués – une fois dûment bagués… 😉

  12. Jacques Mounier dit :

    dur, dur…le « confeinement »

  13. Aunryz dit :

    Un parcours qui aère les neurones
    merci du partage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :