André Breton et Pablo Picasso : l’humour vache

(André Breton, Jean-Jacques Pauvert éditeur, 1966.)

(photos : cliquer pour agrandir.)

(enregistrement par D.H.)

Tagué , , ,

12 réflexions sur “André Breton et Pablo Picasso : l’humour vache

  1. brigetoun dit :

    et « l’humour, tel qu’il doit résulter de l’émotion cultivée pour elle-même et portée à son comble  » etc… superbe
    .

  2. Francesca dit :

    Au réveil, « interrogation palpitante »…

  3. Godart dit :

    Cette lecture est un véritable test de capacité respiratoire.

  4. Robert Spire dit :

    L’Art est mort, le matador Picasso l’a achevé d’un coup de trait d’humour, noir africain. Alice B. Toklas le voyait comme « le petit torero » accompagné de sa « cuadrilla » : Derain, Braque, Apollinaire et Salmon.

  5. « Soyons clair, madame, je ne suis pas ici pour chercher la lumière, je suis ici pour chercher des résultats. » (humour abyssal du nouveau Che sur TF1)

  6. PdB dit :

    ça a pas mal le goût de cadavres exquis…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :