Courant d’air breton

(suivre la flèche.)

Tagué ,

23 réflexions sur “Courant d’air breton

  1. brigetoun dit :

    suivre la flèche et trouvez-vous aux temps des ménestrels (ça se dit comment en breton ?)

  2. On souhaite bon vent au « spectacle vivant » qui n’a pas le vent (breton) en poupe pour cause de pandémie.

  3. Francesca dit :

    Une sorte d’homme-orchestre pour mettre « de la musique avant toute chose » !

  4. Gaubert dit :

    Ça serre le coeur la musique celtique, ce qu’il faut sans doute pour supporter le climat🥰

  5. l’ancêtre de Rémy Bricka… qu’on avait même vu ici (vers 1980)

  6. PdB dit :

    on dirait de la bombarde – c’est le lieu – l’homme (chef d’) orchestre (comme Duke Ellington)

  7. gballand dit :

    Le côté répétitif de cette musique bretonne, me fait penser un peu aux discours de M. M….N, mais j’avoue que cette petite musique est bien plus agréable 😉

    • @ gballand : il faut croire que les musiciens américains « répétitifs » s’en sont inspirés…
      Quant aux refrains de Macron, il a sans doute raté sa vocation : il semble plus à l’aise, en chemise et cravate, sur un terrain de foot à
      Chambord que récemment à Bruxelles. 🙂

  8. Godart dit :

    S’il est normal que le bon barde bombarde, le celte n’est plus en mesure de fumer des celtiques, car ces cigarettes à gros modules bombardaient trop de goudron et de nicotine suivant les normes européennes. Les gauloises données généreusement aux appelés par la patrie reconnaissante paraissaient bien légères en comparaison (mais fumer tue).

    • @ Godart : On regrette l’image jolie et dansante de la Gitane sur les paquets, et les cartouches (militaires) ne servent plus qu’au Mali et sur d’autres « théâtres d’opérations » dont Madame Parly est la metteuse en scène officielle.
      Dans les films français, on fume de moins en moins (à l’instar de Lucky Luke en BD déjà reconverti au brin de paille), et bientôt on n’y verra plus de voitures en ville, afin d’éviter le mauvais exemple… 🙂

  9. Aunryz dit :

    Merci pour ce courant d’air
    qui
    bien que venant du passé
    a le vent en poupe.

  10. Le son léger de l’instrument ressemble à celui de la flûte à bec, son côté faussement répétitif en fait une musique sérielle qui leurre !

  11. Harlon dit :

    Ca semble que je t’ai perdu, je ne sais pourquoi ou comment, mais je suis content de te redecourvir. Your friend, Harlon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :