Archives Mensuelles: août 2020

D’équerre avec Le Corbusier (à La Tourette) \4/

Les meurtrières laissent peu passer la mort. Les puits de lumière offrent des plongeons vers le haut.  Et l’église est une balançoire de teintes où le ciel peut attendre, où les nuages s’effilochent avec rapidité, où les flammes de la Passion filent en un éclair, juste un instant pour murmurer – qui sait ? – un grand mot orné d’une majuscule.

Cela m’a rappelé la chapelle de Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp (Doubs), revisitée en janvier de cette année, déjà construite avec la même démarche architecturale, le solide et le fragile alliés, « la pesanteur et la grâce » (comme dirait Simone Weil) entrelacées, la géométrie et le point de fuite jouant la compétition, l’élancement et la stabilité intégrés de pair, le religieux et le laïc réconciliés, le gris et l’immaculé conjugués, les couleurs autres claquant discrètement ou non, la luminosité variable comme la course du temps.

« Dans son second jeu de plans – qui fut adopté – Xenakis précise qu’il « voulait employer l’éclairage indirect, la lumière naturelle pour l’église avec des saillies, mais alors quelle forme leur donner ? À l’époque, nous avions des boîtes métalliques d’huile alimentaire d’un litre (l’Algérie était encore une colonie) ; ces bidons avaient une forme conique. J’aimais l’angle de ce cône ; c’était beau ; aussi l’ai-je emprunté pour faire une maquette avec les mêmes éléments et les mêmes proportions. Puis j’ai fait un modèle pour calculer avec un luxmètre la quantité de lumière qui pénétrait. C’étaient les canons lumineux. Puis j’ai déterminé l’orientation du mur sud de la sacristie, des fenêtres pentagonales appelées « mitrailleuses ». Par elles, le soleil ne tombe directement à l’intérieur que deux fois par an, aux équinoxes ; je voulais fixer cela, le lier à l’astronomie. » (1)

Les chaises espacées, selon la règle, dans le lieu assourdi attendaient donc patiemment les croyants et les précipités. Le virus disposait même, semble-t-il, d’une place réservée au confessionnal.

_____________

(1) Iannis Xenakis, Musique de l’architecture (Textes, réalisations et projets architecturaux choisis, présentés et commentés par Sharon Kanach, Éditions Parenthèses, 2006, p. 87).

(sculpture réalisée par Le Corbusier.)

(photos du 17 août. Cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,