Archives du 15/09/2020

Ruses imaginaires °4°

(Paris, rue Faidherbe, 11e, 10 septembre. Agrandir.)

« Boutez-le hors de ma ville ! » aurait pu dire Pierre Hurmic, le maire (et non le duc) de Bordeaux, en parlant du « bois mort » (un sapin de Noël) qu’il désirait bannir de sa ville devenue soudain verte.

L’immeuble Boutet a pu garder à Paris sa façade magnifique et ses inscriptions dorées et provocatrices pour l’heure : « Bois exotiques, Ponçage, Bois de pays… », même s’il accueille désormais en son sein un hôtel du même nom et plutôt chic avec ses chambres personnalisées, sa piscine, son hammam et ses terrasses panoramiques.

L’art conservé demeure pourtant ici de surface. L’usine ancienne a été transformée, après quelques avatars, en dortoir de luxe pour touristes étrangers, hommes d’affaires fortunés ou couples illégitimes, pas très loin de la Bastille où rôdent encore les images phrygiennes d’une populace révoltée : la place  « rénovée » a été macadamisée et les anciens pavés (marquant l’emplacement de la forteresse où D.A.F. de Sade hurlait contre son emprisonnement) recouverts pudiquement d’un bitume cyclable et pacifique.

Mais les ruses de l’Histoire ont-elles dit leur dernier mot ?

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , ,