Circulation plutôt volatile sous le regard impassible d’une statue parisienne qui en a vu d’autres

(Paris, rue du Temple, 18 septembre. Agrandir.)

(Art Blakey and The Jazz Messengers, Blues March)

Tagué , , , ,

18 réflexions sur “Circulation plutôt volatile sous le regard impassible d’une statue parisienne qui en a vu d’autres

  1. brigetoun dit :

    les vélos ont-ils des ailes ? 🙂

  2. PdB dit :

    y’a de plus en plus de corbeaux en ville, non ? (il me semble) (je me souviens des Pierre(s) Fresnay et Larquey – Henri-Georges Clouzot, 43)

  3. Francesca dit :

    Joli !
    Pas vu la Répu depuis avant le confinement…

  4. Godart dit :

    Plutôt sympa cette blancheur nacrée.

  5. Vol de corbeau autour de la République ?
    au moins, ceux là – les piafs – sont les moins nocifs et les plus volatils.
    et merci aussi pour l’envol d’Art Blakey 🙂

  6. Robert Spire dit :

    « Une relance à 100 milliards »…et des miettes pour les « pigeons » de la République.😢

  7. gballand dit :

    Cette circulation volatile annonce peut-être l’arrivée de messagers venus d’ailleurs qui annonceront à la statue impassible qu’elle va devoir ouvrir les yeux.

  8. Les Oiseaux Libres, roman, 2020

  9. Aunryz dit :

    Le ciel bleu aussi est impassible
    à la vue de ces vélos en mouvement
    et auto-immobiles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :