Archives Mensuelles: octobre 2020

Couvre-couleurs

(Paris, rue Alibert, 10e, vendredi soir tombant. Cliquer pour agrandir.)

Après quinze jours ou presque en Bretagne, retour hier dans l’après-midi à Paris « Je ne t’aime plus », beaucoup de vacanciers sur l’autoroute mais aucun contrôle au dernier péage.

Sans doute grâce à la bienveillance de notre Premier ministre annonçant aux envolés de la Toussaint, dans sa dernière conférence de presse, qu’une simple « déclaration sur l’honneur » – tout le monde ne s’appelle pas Katharina Blum – suffirait pour outrepasser les chicaneries et autres amendes de 135 €, en cette période quelque peu bousculée.

Le virus est un couteau, le couteau est un virus : il s’agit instamment d’interdire leur vente ou leur propagation.

Ici, les rues sont calmes (ça manque évidemment de caméras, comme  à Nice, celles dites de vidéo-protection), pas si désertes que ça, et les trois gendarmes mobiles qui montent la garde nuit et jour devant le café Le Carillon – fermé pour cause de couvre-feu puis (re)confinement – doivent se demander combien de temps ils vont devoir encore arpenter la « terrasse » désormais inexistante et le carrefour des occasions perdues.

(Bob Dylan, Love Minus Zero – No Limit)

Tagué , , , ,