Poème télégraphique – 67 – envoyé depuis Paris

(photos du 14 octobre. Cliquer pour agrandir.)

(Philip Glass, The Hours)

Tagué ,

31 réflexions sur “Poème télégraphique – 67 – envoyé depuis Paris

  1. L’espoir est dans le vaccin.
    Il nous reste un hiver et un printemps difficiles où il faut arrêter la transmission virale interhumaine, ce que certains pays ont bien réussi à faire. Mais il semble qu’en France on ne puisse se conduire comme l’ont fait Coréens du sud ou Japonais. Alors il faudra bien en revenir à ce qui ressemblera à du « confinement » partiel (ou total).

    • @ mchristinegrimard : Pour le vaccin, il sera sans doute moins rapidement disponible que celui contre la grippe !
      Le confinement « partiel », on y est.
      Mais le soir, à 21 heures, on regardera tous TF1 (une seule chaîne de télé serait bien suffisante !) avec la rediffusion quotidienne – une série qui ne sera plus enfin danoise ou allemande – d’une formidable émission du genre « Jeux sans frontières »… 😉

  2. brigetoun dit :

    un beau poème (si) pour accompagner nos jours incertains et nos nuits ruminantes

  3. lyssamara dit :

    Émouvants : le poème, la musique – et son titre -, les circonstances.
    Et hasard étrange, c’est mon anniversaire, les carottes ne seraient donc pas cuites (j’utilise là votre site comme passage).

  4. beau poème flamboyant qui contraste avec la péroraison d’hier soir.
    couvrir le feu, ça fait beaucoup de fumée.

  5. Matatoune dit :

    Plus de colère comme au printemps
    Juste la sensation de la gueule de bois sans l’ivresse !
    Oui, les mots des autres,
    les notes de musique,
    l’art va réussir à relancer la machine
    et tant d’autres choses …
    Mais comment allons nous sortir collectivement de cette épreuve ?
    Un an au bas mot c’est long…
    A ne plus serrer ceux qu’on aime dans ses bras
    A regarder l’autre comme porteur de l’enfer
    A ne plus supporter que quelqu’un vous effleure
    A ne plus voir le sourire du voisin
    Mes larmes n’y feront rien …
    Et c’est déjà demain !

    • @ Matatoune : Le titre du film a été annoncé : « Un Été 2021 », mais on a des doutes quant aux capacités du metteur en scène…
      Chacun va trouver comment vivre en cette période : bon courage ! 🙂

  6. Tellement aimé le livre et le film The Hours

  7. ibonoco dit :

    Espoir et couvre-feu, l’aventure est-elle au coin de la rue ? le soir après minuit.

  8. gballand dit :

    Nous nous coucherons tôt, le soir, après avoir regardé le feu de Netflix, et le noir de notre vie sociale rendra les jours gris, si gris, que nous n’ouvrirons plus les yeux, résignés…

  9. Godart dit :

    « Mes nuits sont plus belles que vos jours », citation inscrite sur le fronton du pavillon Racine à Uzès. Racine l’a rêvé, Macron l’a fait, à l’insu de son plein gré ?

  10. Point de vue anticipation et clairvoyance, l’Escargot a battu tous les records et a laissé les autres loin derrière lui. Bravo!

  11. Aunryz dit :

    (Que rajouter aux commentaires concernant le poème si ce n’est les bisser…)
    Dans cette crise Macron Pene et l’op-ère comme les tout premiers chirurgiens
    en charcutant la victime.
    La musique est Belle/de circonstance/compte les heurts

  12. Zoë Lucider dit :

    Un seul commentaire : ça fait du bien de voir une écriture manuscrite.

  13. L’écriture ressemble à un pan de falaise : côté Charybde, ou côté Scylla ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :