Cinq ans après (déjà)…

Je republie ci-dessous l’article, daté du 14 novembre 2015, que j’avais écrit sur Métronomiques le lendemain matin après les attentats perpétrés la veille au Stade de France de Saint-Denis, aux « terrasses » et restaurants (Le Petit Cambodge, Le Carillon, À la Bonne bière, Casa Nostra, La Belle équipe, au Comptoir Voltaire…) puis au Bataclan.

L’actualité est un temporel recommencement.

_____________________

PARIS, VILLE MORTE VENDREDI 13

… et encore ce matin : personne dans les rues, les stations de métro fermées, voitures rares, piétons esseulés.

Nous étions allés voir hier soir le film de Patricio Guzmán, Le Bouton de nacre (impressionnant) au MK2 Beaubourg, et au retour nous sommes descendus à la station de métro Goncourt pour prendre la rue Alibert et nous diriger ensuite vers chez nous.

Mais un énorme barrage de policiers portant casques à visière anti-balles et fusils (avec ou sans pompe) nous a interdit de passer : quelques minutes avant venait d’avoir lieu ici l’un des attentats de la soirée et le massacre des personnes attablées ou buvant un verre et fumant une simple cigarette devant le restaurant « Le Petit Cambodge » et le café « Le Carillon » (où nous avions devisé un jour, Giovanni Merloni, Piero Cohen-Hadria et moi).

Nous sommes partis dormir ailleurs et nous avons pu franchir, ce matin, les barrages de police pour retrouver notre appartement.

Peut-on encore « vivre » à Paris (dans le 10e, le 11e ou ailleurs) ?

Un jour, le terrorisme sera vaincu par son excès même.

vendredi13.11.15_DH

samedi14:1_DH

samedi14:3_DHsamedi14:4_DH(Photos prises les 13 et 14 novembre à Paris.)

Tagué , , , , , , , , , , ,

19 réflexions sur “Cinq ans après (déjà)…

  1. En cinq ans, que de victimes…

  2. lyssamara dit :

    En regardant – de loin d’abord – vos clichés, j’ai lu (consciente du parallèle) « Le Caravage » et vu ses corps meurtris. Puis l’étendard rouge de « La liberté guidant le peuple » sur la même image.
    Mais point de musique, la douleur est si muette.

  3. Francesca dit :

    Bel article présent en mémoire, ainsi que la belle Une de Libé… Jusqu’où faudra-t-il encore boire la coupe du terrorisme ?

  4. Matatoune dit :

    Je crois que jamais je n’avais ressenti cette haine sourde et intense qui m’a envahie le lendemain de cette tragédie. Cinq ans après, je la retrouve presque intacte, déterminée et froide, mais maintenant accompagnée de la conscience de la souffrance de tant de personnes. Nos pensées muettes les accompagnent …

  5. Godart dit :

    Il serait temps de mettre le paquet sur la santé, les hôpitaux, le personnel hospitalier, les médecins……et sur l’école de la République. Restreindre l’espace du fanatisme, éduquer et soigner. On parle, on parle, beaucoup au niveau du politique et on attend, on attend…..de passer des paroles aux actes.

  6. alainlecomte dit :

    cher DH… oui, c’est un souvenir dur à rappeler et je pense que cela a dû être un traumatisme pour vous (sentir l’odeur de la mort et du carnage si proches de soi…). La presse américaine va encore dire que l’Etat français s’en prend aux réseaux islamistes…

    • @ alainlecomte : souvenir sans cesse réactivé au bout de la rue Bichat (carrefour surveillé en permanence actuellement), juste à côté…
      « La presse américaine » : certains articles de certains journaux… ! 🙂

  7. Domi Amouroux dit :

    Où en est-on cinq ans après ? Le terrorisme est encore là… hélas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :