Comme un trait d’esprit

(Paris, 21 novembre.)

Tagué

29 réflexions sur “Comme un trait d’esprit

  1. brigetoun dit :

    beau texte, illustré en lumière blanche

  2. lyssamara dit :

    A la lecture des vidéos, on riz mais un peu jaune (c’est temporel et cela finira un jour n’est-ce-pas).
    Quant à la poésie, brrr.
    Tout cela dans un silence peu avenant.
    Reste (le trait d’) esprit consolateur.

  3. L’escargot a laissé une trace céleste et poétique. On en redemande !

  4. Francesca dit :

    Quel silence !

  5. gballand dit :

    C’est agréable, les traits d’esprit dans le ciel. Nous en manquons tellement…

  6. Godart dit :

    Ce trait ne manque pas d’attrait.

  7. @ Godart : J’aurais voulu rajouter « céleste » à « esprit » mais c’était redondant – même si ça pouvait faire penser au célesta… 🙂

  8. Robert Spire dit :

    Un trait de Victor le spirite (qui « Un soir que je regardais le ciel ») relie à René le drogué.

    « O souvenirs ! trésor dans l’ombre accru !
    Sombre horizon des anciennes pensées !
    Chère lueur des choses éclipsées !
    Rayonnement du passé disparu !
    Comme du seuil et du dehors d’un temple,
    L’oeil de l’esprit en rêvant vous contemple !
    Quand les beaux jours font place aux jours amers,
    De tout bonheur il faut quitter l’idée ;
    Quand l’espérance est tout à fait vidée,
    Laissons tomber la coupe au fond des mers.
    L’oubli ! l’oubli ! c’est l’onde où tout se noie ;
    C’est la mer sombre où l’on jette sa joie. »

    Ce trait sur les toits de Paris: de l’amer urbain vers la mer des skippers du Vendée Globe. 🙂

    • @ Robert Spire : Le tout est quand même qu’on nous laisse… respirer !
      Merci pour le poème de Victor Hugo qui, en fait, a toujours aimé « les travailleurs de la mer » (il connaissait moins ceux de l’air) !
      Mais il aurait pu se poser ici la question : « Esprit, es-tu là ? »… 🙂

      • Robert Spire dit :

        « Le tout est quand même qu’on nous laisse… respirer ! »… Respirons tout de même sans demander la permission. 😉 J’ai plutôt le souffle coupé devant le niveau de connerie qui est au plus haut en ce moment, « Esprit de la raison », où es-tu?

        @ Robert Spire : Le porte-parole (assermenté et attesté) d’icelle rendra son oracle « jupitérien », olympien ou élyséen, demain à 20 heures. 🙂

  9. PdB dit :

    une ligne blanche sur fond bleu (la pensée peut-être) (fumée de combustion qui se raréfie (heureusement ?) dans les cieux…)

  10. Zoë Lucider dit :

    Remarquable harmonie des immeubles et du ciel. Le trait d’esprit les réunit dans la poésie

  11. La politesse du désespoir

  12. @ colorsandpastels : tant que l’humour (mais on a un défenseur mordicus des caricatures, alors ça va…) n’est pas soumis à « Attestation dérogatoire »… ! 🙂

  13. l’esprit souffle où il peut, ici juste entre les souches des cheminées, à défaut de cheminer entre les souches des arbres en forêt…
    quant à l’escargot céleste, c’est sans doute un cousin de la grande tortue qui porte les quatre éléphants…

  14. Aunryz dit :

    Rapprochement pertinent
    pour celui qui parlait de « poésie blanche »

    J’ignorais que Le Contre-Ciel (qui m’a détourné à 18 ans des surréalistes)
    avait jailli (tel ce trait des dieux qui nous survolent)
    l’année de ma naissance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :