Quidam à l’arraché

(Paris, avenue Claude Vellefaux, 10e, 24 novembre.)

(Les images peuvent être agrandies.)

Ainsi, après une « immense attente » (bandeau sur BFMTV avec le bla-bla-bla pro-macroniste de Ruth Elkrief juste avant), le Président a parlé, il était 20 heures.

Reprenant son souffle après chaque phrase, lisant de manière inexpressive son prompteur, Emmanuel Macron avait revêtu son petit costume bleu luisant. Il a égrené les mesures (« je », « je », « je »…) qu’il a prises et tranchées pour la santé des Français et l’économie du pays.

Les commerces « non essentiels » rouvrent donc soudain dès samedi, le seul kilomètre de déplacement autorisé est, d’un claquement de doigt, multiplié par 20 et l’heure offerte par 3, c’est trop, not’ bon maître !

La vaccination ne sera pas obligatoire mais l’appli TousAntiCovid (téléchargée par « près de dix millions » de personnes) montre le bout de l’oreille aux ordres pour pouvoir, à terme, entrer ici ou là.

Noël n’est pas sacrifié (la dinde demeure sur la table), c’est le plus important. S’il devait se produire une « troisième vague », on demandera sans doute aux marins du Vendée Globe de venir délivrer leurs conseils sur les plateaux des chaînes de télé d’info en continu.

Les restaurants (dixit la bouche auguste) devraient rester fermés jusqu’au 20 janvier et les bars jusqu’à plus soif.

Les lieux de culte et de culture rouvriront, les premiers avant les seconds : la Cène précède la scène et le ciboire élevé le générique cinématographique déroulant.

Mais pas un mot sur ce qui s’est passé lundi soir à Paris (« Casse de la République » titre raisonnablement Libération de ce matin) : ce n’est pas le sujet.

L’ordre règne, et le Chef « nous protège » (comme Pétain dès 1940, d’après les récits historiques).

Tout est bien qui continue bien. Le régime macroniste sera policier ou ne sera pas.

(Nicolas Jaar, Too Many Kids Finding Rain In The Dust)

Tagué , , , , , , ,

19 réflexions sur “Quidam à l’arraché

  1. brigetoun dit :

    il est pur des avanies que fait subir à son peuple son sinistre de l’intérieur (côté gaullien au petit pied)

    • @ brigetoun : Même une allusion déguisée, dans le discours de Macron, à ce qui s’est passé lundi soir ne saurait minimiser l’attitude de Darmanin, ministre Janus bi-frons et schizophrène sans casquette ! 🙂

  2. Une écriture qui fait mouche comme à votre habitude.
    On aurait tous préféré que ce virus ait choisi Venus ou Mars pour s’épanouir ailleurs que chez nous. Mais il faut faire avec lui et les gestionnaires de crise plus ou moins inefficaces et critiquables.
    En attendant, chacun à notre niveau, protégeons nos proches. La route est encore longue !

    • @ mchristinegrimard : Mouche ou moustique…
      Vous avez raison, il faut quand même faire attention !
      On se demande pourtant s’il ne serait pas plus simple d’être un Martien plutôt que de voir et entendre tous les jours les tenants de la peur (verte) au ventre, les donneurs de leçons, les « sachants » et les « savants », bref le choix permanent résumé en la formule bien connue : « la carotte et/ou le bâton » ! 🙂

  3. lyssamara dit :

    J’lirai ce soir après journée double présentielle/distancielle désormais régulière (plus trop l’temps d’êtr’maîtresse avec tout ça)
    Juste, jolie presque ligne rouge (première image) et colombes de Matisse cachées dans la deuxième.
    Et puis j’aime bien la musique. Rythmée pas qu’à danser.

  4. Matatoune dit :

    Merci d’exprimer ce qui reste coincé dans la gorge ce matin !

  5. Francesca dit :

    Il pourrait y avoir – il y a eu – pire président que celui-ci… Quant au Corona Virus, j’ai « déjà donné » et suis a fortiori pour les mesures de grande prudence.
    Permettre 3 heures pour visiter un musée éloigné ne me servira à rien du tout mais vivement le 15 décembre pour les cinés !
    Noêl ? Je m’en bats l’oeil depuis toujours No Well, mais je ne veux pas en dégoûter les autres, dussent-ils crever « étouffés de dinde aux marrons » (cf Renaud) pendant que les pauvres, les sans abris et les refugiés crèvent de faim…

    • @ Francesca : peut-être mais pour le moment (jusqu’en avril 2022), il faut arriver à supporter celui-ci et c’est pas de la tarte (pour la dinde, je ne saurais me prononcer publiquement).
      Oui, vivement le retour au ciné en vrai (où l’on se côtoie évidemment beaucoup plus que chez Carrefour ou Leclerc…) ! 🙂

      • lyssamara dit :

        Produisez, produisez (des individus sans âme, du numérique, etc)
        Consommez, consommez (des individus sans âme, du numérique, etc)
        Et surtout ne vous rencontrez pas !
        Le coronavirus ou le rêve des libéraux, pire encore que le capitalisme triomphant.
        PS: merci à ma cop. Marion, férue de littérature et maîtresse ravissante, de m’avoir remplacée pour la récréation des poussins ce matin !

  6. Claudine CHAPUIS dit :

    Pas un mot bien sûr de ce qui s’est passé lundi soir.
    Mais dans ce silence il y a la réaffirmation d’un soutien indéfectible au bras armé de l’Etat pénal, le préfet de police, qui permet au père Noël de distribuer ses aumônes au travers d’opérations de communication qui tiennent aussi du prêche.
    Et ce déni s’illustre dans la violence symbolique d’un « Vive la République », République dont la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » est malmenée chaque jour. De plus en plus. Aussi pour faire bonne mesure lui a-t-on ajouté sans vergogne « humanisme et bienveillance ».

    Humanisme et bienveillance ou l’injure faite au langage.

  7. @ Claudine CHAPUIS : Si on relit l’intervention du Chef (version intégrale tout en bas avec une faute de frappe) on peut y trouver la phrase : « Les esprits parfois sont fatigués. Les débats (sic) s’échauffent. » (14ème ligne avant la fin), ce qui serait peut-être une allusion – mais sans plus – au sujet de la gestion policière de la manifestation de lundi dernier à Paris.
    Oui, en tout cas, le couple « humanisme et bienveillance » fait très joli dans le décor élyséen – et ça ne mange pas de pain, si l’on ose dire en ce moment ! 🙂

  8. Le gardien de prison a du mal à desserrer la vis.

  9. Aunryz dit :

    Il s’affiche platement devant un bar… lieu trop convivial pour être autorisé à accueillir les Nombreux possiblement dangereux.
    (oui, la page fait mouche, si elle pouvait faire chasse-mouche…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :