============ Petit Barnum deviendra grand ============

(Paris, place Jacques-Bonsergent, 10e, 29 décembre. Agrandir.)

Après la colère jupitérienne du 3 janvier sur le retard dans le plan de vaccination – car le président Macron n’est en aucun cas responsable de cette politique erratique – les tentes sur les trottoirs destinées au dépistage du virus devraient bientôt, voire illico, être remplacées par des « barnums » gigantesques (des « vaccinodromes » comme en Allemagne ?) que les Zavatta, Pinder, Gruss ou Amar n’auraient jamais imaginé être aussi spacieux et… « accueillants ».

L’appel, en décembre 2020, au cabinet de « consulting » McKinsey (parmi d’autres) a montré comment le pouvoir cherchait à s’adjoindre in extremis des spécialistes incontournables en stratégie et en logistique… face à une pandémie par ailleurs fort utile pour la circulation du business.

Le cirque du vaccin peut prendre enfin son essor. Un « collectif citoyen » (35 personnes) a été tiré au sort lundi dernier – un ministre du Loto remplacera désormais le quasi-invisible « Monsieur Vaccin » – et pourra poser toutes les questions qu’il voudra au Conseil scientifique qui est censé déterminer la marche de la « guerre » contre le Covid-19.

Jean Castex a  d’ailleurs dû « monter au front » hier en fin d’après-midi pour annoncer les nouvelles mesures concernant le couvre-feu à 18 heures (une nouvelle dizaine de départements serait concernée), le plan vaccin avec ses étapes, ses âges et ses saisons, les problèmes d’approvisionnement, etc.

La date de l’armistice n’a hélas pas encore été fixée pour la « guerre » engagée, mais le lieu de la rencontre avec l’ennemi est déjà choisi : la clairière de Rethondes, ce qui permettra de rendre, en passant, un hommage « mémoriel » au Maréchal Pétain : la fin des hostilités déclenchées par l’envahisseur allemand fut signée le 22 juin 1940 (le « vainqueur de Verdun » était à cette date Président du Conseil mais non présent dans le wagon historique).

L’ineffable Bruno Roger-Petit a été chargé par Emmanuel Macron, une fois le virus enfin terrassé par l’engagement sans failles de l’équipe au pouvoir, de préparer ainsi une cérémonie de la victoire qui puisse être véritablement « à la hauteur des Français ».

(André Dassary, « Maréchal, nous voilà !« )

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

21 réflexions sur “============ Petit Barnum deviendra grand ============

  1. lyssamara dit :

    Brrrr, Paris (et le reste) verdâtre
    Quand reverrai-je hélas des esprits des lumières scintiller les idées ?

  2. brigetoun dit :

    enfumer avec les citoyens, prendre comme boucs émissaires les administrations, et faire faire le boulot par le privé (en changeant de cabinets mais américains de préférence)

  3. Matatoune dit :

    Excellent ! Il ne manque que l’attirance presque pathologique pour les commémorations ou hommages de toutes sortes… Mais je suppose que celui pour Tonton sera évoqué plus tard…😉

  4. PdB dit :

    magnifique illustration sonore (à Jarnac, le cintré minuscule ne fera pas de »coup politique » ni encore moins « médiatique » promis juré – j’espère qu’il emporte avec lui son étincelant conseiller triangulé…)

    • @ PdB : Pour cette chanson entraînante dans ces temps de morosité générale, il suffirait de modifier « Maréchal » par « Président » et on aurait enfin – dans les écoles encore ouvertes où elle serait déclamée tous les matins – le respect à apprendre vis-à-vis de notre grand dirigeant aussi « colérique » soit-il !
      Quant à la énième tentative de récupération de Macron (sur la tombe de Mitterrand, après celle du Général… mais a-t-il oublié de se rendre à l’Île d’Yeu ?), elle ne saurait nous étonner : il faut ratisser large (élections bientôt en vue) et se parfumer d’un air historique pendant que le bas peuple se coltine le virus et le vaccin ! 🙂

  5. Il est sûr que le retard accumulé dans ce pays vis-à-vis de la lutte contre la pandémie (masques puis tests puis vaccins) devrait entrer dans le livre des records.

  6. Francesca dit :

    On ne sait pas à quelle sauce nous serons mangés, les ingrédients en changent sans arrêt et les dates toujours pas fixées…

  7. Paris vert bouteille, voilà c’est fait

  8. @ colorsandpastels : Yannick Jadot doit être content !!! 🙂

  9. Agnès Buzyn à l’OMS, Légion d’honneur pour Mme la Pr. Karine Lacombe, les palmes tombent ! (pour l’instant, le barnum est une tentinette !)

  10. Godart dit :

    Après la reproduction des élites de Bourdieu, on pourrait introduire le concept de « bêtise de classe ». Car au delà d’une stratégie de communication à la limite du ridicule, l’utilisation en politique de la démagogie (« Français, vous recueillez le fruit de votre effort… ») doublée de l’infantilisation des citoyens, relève du domaine de la bêtise humaine, bêtise que nos élites ne manquent pas en privé de railler concernant les classes populaires. L’humour des Deschiens consacré à nos élites serait le bienvenu.

    • @ Godart : On pourrait l’appeler alors « la bêtise des élites », incarnée par ce président qui se montre « en colère » contre les effets d’une politique qu’il est censé diriger… et celle de ses vassaux qui, comme lui, occupent sans cesse nos écrans pour nous interdire ceci ou cela, pour nous dérouler des modes d’emploi, des consignes et des mises en garde (sans parler des messages officiels directement déversés sur nos smartphones !), allant presque jusqu’à nous dicter les cadeaux de Noël à faire ou le menu du Réveillon à suivre !
      La fiction est un long fleuve intranquille… 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :