Voie unique avec perspective Beaubourg

(Paris, rue Beaubourg, 3e, 11 janvier. Agrandir.)

Si on prend sa voiture pour aller, par exemple, au BHV – car rapporter des planches en bus ou en Vélib’, ce n’est pas évident – la perspective Beaubourg est à voie unique, ce qui crée des bouchons permanents.

Surtout, ne pas emprunter un peu trop tôt la voie de droite réservée aux bus et autres « mobilités douces » si on a changé d’idée afin de pouvoir pénétrer plutôt dans le parking de Leroy-Merlin : c’est se retrouver filmé par une caméra de vidéo-verbalisation et recevoir quinze jours après une amende de 135,00 euros (le tarif fourre-tout à la mode).

Paris désormais en bouteillon, avec conduite en « stop and (Hidal)go »… Il faudrait interdire alors totalement la circulation automobile dans la capitale (sauf taxis), et par conséquent toutes les voitures, quel que soit leur type : « essence », hybride, électrique, diesel, chevaux à vapeur, à hydrogène, au gazogène ou au méthane.

Soyons logiques, que diable, et locomotion !

(Ray Charles, I’m Movin’ On)

Tagué , , , , ,

20 réflexions sur “Voie unique avec perspective Beaubourg

  1. brigitte celerier dit :

    bons conseils (peut-être un rien marqués de colère) 🙂

  2. @ brigitte celerier : simple constat (un PV, en quelque sorte)… 🙂

  3. Jacques Mounier dit :

    Pompidou, ç’était il y a cinquante ans…..

    • @ Jacques Mounier : merci pour l’info !
      Je sais quelle était la politique de Pompidou pour « la bagnole » à Paris : couverture du canal Saint-Martin, etc. « Il faut adapter Paris à la voiture »…
      Mais de là, maintenant, à lui mettre sans cesse des bâtons dans les roues… autant l’interdire totalement et tout de suite !
      Certes, il vaut mieux vivre à la campagne, là où on ne saurait se passer d’elle. 🙂

  4. lyssamara dit :

    Que d’orange
    Ode à Marielle ?

  5. Alex dit :

    Il vaut mieux se faire livrer les objets encombrants ! Et les taxis coûtent moins chers que les contraventions.

  6. PdB dit :

    merci pour l’info du mouchard – j’ai vu hier que les bords du canal sont (assez) (beaucoup) (trop) fermés à la circulation automobile – ça m’a fait penser aux livraisons et autres ubérisations auto-entrepreneuriales contemporaines (de maçon) – la municipalité (on voit où bigle l’édile) tente de se verdir, tout en continuant à nuire à la liberté – en même temps – et en glorifiant des jeux foutus mais olympiques (empreinte carbone, quand tu nous tiens…)

    • @ PdB : J’espère qu’on inscrira aux prochains J.O. – si le virus les autorise – la toute nouvelle épreuve de slalom à trottinette entre les plots jaunes en plastique dans les rues parisiennes ! 🙂

  7. Francesca dit :

    Mais encore faudrait-il qu’un taxi accepte d’aider le passager à sortir les planches, les glisse dans l’habitacle et aide encore à les sortir une fois arrivé…

  8. @ Francesca : la solution, se faire livrer par le BHV et donc payer 40 euros en plus… 🙂

  9. Robert Spire dit :

    Même avant l’installation du couloir de bus, cette rue était un vrai goulet. 🙂

  10. Godart dit :

    Rue du Renard, qui a plus d’un tour dans son sac (par exemple celui de l’entrée du parking de Leroy-Merlin).

  11. la musique est vraiment belle ❤ mais est-elle vraiment de l’opium?

  12. Aunryz dit :

    Tous les amis que j’ai qui habitent totalement à Paris sont sans véhicule à stationner.
    A en croire le mode d’emploi délivré ici … ils ont bien raison.
    Le coeur de mai 68 rêvait de « transports en commun »
    mais ils étaient sans rapport avec l’aide d’auto-mobiles (sourire)²

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :