Archives du 07/03/2021

Aux rames, etc.

(Paris, 4 février, boulevard Vincent-Auriol, 13e. Agrandir.)

Léger grondement

improvisé

apprivoisé

filant de l’autre côté

de la Seine rêveuse

juste un mini-graffiti

sur le flanc d’un wagon

les rames dans l’autre sens

emportent leurs fraîches brassées

métro aérien

mais beaucoup

les rails dirigent le vol

du Zeppelin urbain

mieux que sous-terre

la ville se regarde d’en-haut

pas depuis l’enfer carrelé

à la surface on vend des fleurs

elles ne poussent pas entre les traverses

premières jonquilles

primevères en mai

l’air est respirable

et parfume le carrefour malgré les masques

de tous les non-identifiables

même par l’Intelligence Artificielle

soudain caduque

c’est la faute

de l’ennemi invisible

(The Velvet Underground, Sunday Morning)

Tagué , ,