Archives du 05/04/2021

Juste la veille

C’était juste la veille, avant le discours pompeux et plutôt soporifique du petit Manitou. Le canal Saint-Martin se tenait sage, quelques couples, quelques groupes, disséminés sur les berges, grignotaient une pâtisserie ou buvaient une Carlsberg. Mais ils ignoraient qu’ils étaient, par une anticipation d’un jour, en dehors de toute légalité à venir le lendemain soir ! 

L’oracle allait décider, devant 30,8 millions de Français avides de suivre le dernier épisode de la « saison » de la série culte du quinquennat : Macron parle, silence dans les rangs !

Et on apprendrait, notamment, qu’il serait désormais interdit de se rassembler à « plus de six » (les flics n’ont pas encore l’autorisation de violer les domiciles privés, même si Darmanin sait comment faire) à l’extérieur, ni de « boire de l’alcool sur la voie publique », ni, en fait, de respirer dehors alors que toute la politique décrétée soudain était une vision idyllique du « plein-air » car, comme l’avait énoncé le comique en chef du gouvernement : « À l’intérieur avec les siens, à l’extérieur en citoyen ».

Une sorte de « Prohibition » à l’américaine, nous remémorant la série policière télévisée Les Incorruptibles avec Robert Stack dans le rôle d’Eliot Ness, était en cours d’installation. Bientôt il faudrait scanner un QR Code avec son smartphone pour pouvoir acheter dans une épicerie ou une grande surface un pack de bières ou une bouteille de vin. (« Boire, c’est ne pas croire », citation apocryphe de George Orwell.)

Donc, tout était calme, cet après-midi-là.

Le mercredi 31 mars, à 20 heures, Jupiter tonnait (mais un peu moins que d’habitude) et les choses reprenaient enfin leur cours ordonné. Même si les Français avaient sans doute compris de travers qu’ils pouvaient tous partir en week-end de Pâques – malgré le « confinement » au nom imprononçable sous peine d’amende de 135,00 € – et s’en foutre délibérément plein la lampe.

CSM 30.3.21_DH

(Paris, canal Saint-Martin, 30 mars.)

Tagué , , , , ,