Some news about Elon Musk in Paris (France) -> 2/2 <-

Soudain, j’ai eu l’intuition qu’il se préparait quelque chose de l’autre côté du jardin. Je comprenais à quoi avait servi l’échafaudage installé puis démonté il y a seulement quelques jours : sans doute une sorte de mini-pas de tir pour une nouvelle fusée que l’on s’apprêtait à lancer depuis Paris.

Certes, la dimension, la taille de l’engin n’avaient rien de semblable avec celle qui avait permis de propulser, le 18 février dernier, le robot Perseverance en direction de la planète Mars puis d’y… atterrir et de nous renvoyer ces images extraordinaires puis de se livrer à des expériences incroyables telles que le vol d’un mini-hélicoptère et la fabrication d’oxygène sur place.

Ici, je présume qu’il s’agit d’un lanceur pouvant emporter un enfant – certains manèges à l’arrêt en sont sûrement jaloux – puis de le ramener at home après un rapide survol de la capitale, de l’Hexagone, voire de l’Europe ou encore même plus loin !

La fusée ne comportait aucun sigle ni identification : anonyme, elle attendait son jour et son heure de décollage.

Or, le milliardaire Elon Musk avait garé sa voiture tout près : c’était, indéniablement, un indice signant la concordance de ces deux différents véhicules et de leur propriétaire… mais, chut !

On en saurait forcément plus lorsque le président de la République viendrait assister en petites pompes à l’envol de la fusée accueillie sur le sol français, comme le fut le marquis de La Fayette en son temps sur l’autre rive de l’Atlantique.

MU1_DH

MU2_DH

(Paris, 10e, 28 avril. Agrandir les images.)

(David Bowie, Life On Mars ?)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , ,

17 réflexions sur “Some news about Elon Musk in Paris (France) -> 2/2 <-

  1. d’une belle sobriété cette fusée pour enfant, ce milliardaire est d’une discrétion surprenante

  2. lyssamara dit :

    Life on Mars ? Comme d’habitude ou my way ont inspiré David et son étoile. Pfff, j’adore cette musique qui accompagne mon humeur de ces jours : en manque de fusée sur ma planète Venus, je décolle pas d’mon chagrin.
    🙂

  3. PdB dit :

    se débarrasser ainsi de sa progéniture (serait-elle prénommée de manière abjecte) montre l’état de déliquescence dans lequel se trouve(nt) le(s) milliardaire(s), non ? (le passage des corbeaux, c’est quand même beau)

    • @ PdB : Je ne crois pas qu’il utilise un de ses six enfants comme cobaye : ce seraient plutôt des vols payants pour parents fortunés d’enfant.e.s explorateurs.trices (c’est chouette, l’écriture inclusive !)… 🙂

  4. Francesca dit :

    Les corbeaux seraient plutôt de simples pigeons, tout comme nous…

    • @ Francesca : oui, il leur manque un syndicat (aux pigeons). Il y a aussi des hirondelles mais elles filent plus vite et plus haut ! 🙂

      • un syndicat de pigeons ? ne nous moquons pas d’eux, ils nous survivrons probablement – et peut-être seront-ils sur Mars avant nous (avant moi, en tout cas c’est très probable…)

  5. Life on Mars est aussi une très belle série télé anglaise dont la b-o est…Life on Mars 🙂
    enquête, voyage dans le temps, back to 1973…je vous la recommande.

    • @ carnetsparesseux : le SDPI (Syndicat des pigeons immangeables) leur permettrait de lutter contre certains restaurateurs… en attendant la mise en vigueur du calendrier présidentiel ! 🙂

      Série : Je ne connais, dans le genre, que le film « Le Pigeon » (Mario Monicelli, 1959)… mais merci pour l’info ! 🙂

      • Quand même, s’annoncer Maitre du Temps et finir en distribuant des calendriers périmés….
        même dans la catégorie petits malfrats ratés, il est loin derrière la géniale petite bande filmée par Monicelli !!
        🙂

  6. @ carnetsparesseux : Il avait quand même admis que le « Maître des horloges », c’était maintenant le virus. Il s’est donc recasé dans la distribution de l’almanach de la Poste (et de la pause auto-satisfaite), même si plutôt imprécis… 🙂

  7. Une seule fusée lui permet d’orbiter 60 satellites d’un coup, ce qui finira par constituer comme une rivière de diamants autour de la terre…

  8. Aunryz dit :

    J’ai reçu de plein fouet la force percussive
    dont j’étais jusqu’à ce jour totalement inconscient
    du mot

    in-déniable.

    Merci pour ce réveil-ation (sourire)²

  9. @ aunryz : le déni finit toujours par se définir… 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :