Fragments d’un parcours capricieux [3/4]

(Paris, rue de la Folie-Méricourt, 11e, 7 juin. Agrandir.)

(Nina Simone, I Whish I Knew (How It Would Feel To Be Free)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , ,

18 réflexions sur “Fragments d’un parcours capricieux [3/4]

  1. Extraordinaire moisson !

  2. @ mchristinegrimard : si le grain ne meurt ! 😉

  3. PdB dit :

    magiques – et Nina (et son piano…) en prime- j’adore ça (je taxe le lion bien qu’il soit,me semble-t-il, de boucherie…)

  4. Francesca dit :

    Le pauvre petit lion, voué au découpage bovin, reléguė dans un coin, rêve à comment ce serait de se sentir libre…

  5. brigetoun dit :

    après avoir hésité entre les morceaux de lion… je choisis la main verte

  6. Robert Spire dit :

    Les yeux fermés, je choisis « la main verte » pour son oreille grise coupée. 🙂

  7. gballand dit :

    Ah les parcours capricieux sur les murs ou ailleurs, c’est un beau voyage. Et avoir la main verte, ça met en valeur l’art du dessin mural… 😉
    I wish I knew how to do it…

  8. Robert Spire dit :

    Avec la deuxième photo, une voix d’ordinateur résonne dans le Choeur de ma cervelle:
    « Ameno, ameno, latire,
    Latiremo, adapare
    Pizza romana
    Ameno, ameno,
    Margherita
    Ameno, ameno,
    Marinara
    Ameno, ameno,
    AVE origan
    AVE pomodoro
    AVE olio d’oliva
    Etc….. »

  9. Quel régal ! de la force libératoire de l’imposition de mains

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :