Archives du 21/06/2021

Un dimanche en ville (ou à la campagne) électorale

Elec1_DH

(Paris, quai de Jemmapes, 10e, 09:07, 20 juin.)

Elec2_DH

(canal Saint-Martin.)

Elec3_DH

(rue de Marseille.)

Elec4_DH

(canal Saint-Martin, quai de Jemmapes, 09:26. Cliquer pour agrandir les images.)

Étrange ambiance, hier matin, que d’aller voter dans l’école de la rue de Marseille (l’Éducation nationale devrait s’appeler « Éducation civique »), où je suis le seul à me pointer devant les assesseurs et à exhiber carte d’identité et électorale avant de me diriger, après avoir dû ramasser toute la propagande de droite extrême et d’extrême droite pour donner le change, vers l’isoloir – à quand des caméras de vidéo-surveillance en plongée au-dessus des rideaux ? –  pour mettre l’énorme « profession de foi » (In excelsis Deo !) dans la minuscule enveloppe bleue ad hoc.

L’assesseur insiste lourdement sur mon nom à consonance alsacienne : je lui demande pourquoi il le prononce « à l’allemande » et il me répond qu’il est « germanophobe ». Ach so !

Le peu de gens rencontrés dans ce bureau de vote me donne une idée pessimiste concernant la participation à ces élections régionales (mais à Paris, on ne vote heureusement ici qu’une fois)…

Les résultats annoncés hier soir montrent au moins que « l’irrésistible ascension » du RN peut se heurter à la conscience des citoyens qui n’ont pas préféré la pêche aléatoire dans le canal, ou le déplacement vers leur résidence dite « secondaire », aux impératifs qu’appelle une démocratie réelle et non virtuelle.

(Gaël Faye, Respire]

Tagué , , , ,