La vitesse limitée à 30 km/h dans Paris est strictement respectée par les automobilistes et autres conducteurs de véhicules motorisés

Bastille1_DH

(Paris, 28.09, boulevard Richard-Lenoir, 11e, vitesse réelle. Agrandir.)

Depuis le lundi 30 août, la limitation de la vitesse à 30 km/h dans les rues de la capitale pour les engins à moteur, décidée par la Mairie de Paris (exception faite pour quelques grands axes comme… les Champs-Élysées), produit des effets dont chacun s’accorde à louer les multiples bienfaits : diminution de la pollution, des encombrements…, etc.

Il est vraiment très plaisant de constater en outre que l’on ne voit plus des conducteurs rouler en ville, que ce soit en voiture, en camion, sur moto ou scooter, « comme des fous ». Un étrange respect s’est en effet instauré : on circule désormais « à petite vitesse » (au compte-tours de roues), on veille à ne plus s’énerver comme avant, les priorités à droite sont redevenues effectivement la règle circulatoire, on s’arrête aux feux rouges, on se salue d’un volant à l’autre, les livreurs alimentaires ne slaloment plus avec leurs montures bruyantes entre les véhicules et n’empruntent plus les trottoirs à cause de prétendus « embouteillages », comme cela existait avant que la nouvelle politique d’Anne Hidalgo ne produise enfin ces nouveaux comportements pacifiques.

Certes, les trajets peuvent paraître légèrement plus longs et il arrive que l’on se fasse doubler en voiture par une trottinette emportant trois personnes sur sa plateforme : mais quelle importance ? Ce qui compte, c’est d’arriver à bon port.

Les taxis et les VTC, dit-on, ne seraient pourtant pas des adeptes aussi enthousiastes du déplacement limité à 30 km/ qui leur ferait perdre du temps, de l’argent et de la patience. Mais, parbleu ! Reportons-nous à la fable du bon La Fontaine : « Rien de sert de courir, il faut partir à point » ! Et qui ne se souvient de ce slogan (boomerang) de la Prévention routière : « La vitesse, c’est dépassé ! » ?

Toutes choses égales par ailleurs, il suffit alors d’en prendre son parti (municipal) : trottinons oui, y’a pas d’soucis – roulons au pas, y’a pas d’tracas !

(Count Basie, Good Time Blues)

Tagué , , ,

15 réflexions sur “La vitesse limitée à 30 km/h dans Paris est strictement respectée par les automobilistes et autres conducteurs de véhicules motorisés

  1. brigetoun dit :

    et regarder passer la circulation est un délicieux moyen pour s’endormir

  2. @ brigetoun : même au volant… 😉

  3. Francesca dit :

    Conducteurs, pas le choix, hâtez-vous lentement…

  4. @ Francesca : beau slogan que la Mairie de Paris devrait afficher dans chaque rue ! 🙂

  5. Godart dit :

    Ralenti utilitaire ou l’invention oulipienne du Gif.

  6. @ Godart : il n’y a pas de ralenti pour ce Gif, c’est la vitesse réelle à l’approche de la place de la Bastille devenue un nœud gordien d’embouteillages inextricables (alors qu’il y a un commissariat de police à cent mètres : pas un seul flic en vue) grâce à « l’aménagement » du lieu par la maire actuellement « en responsabilité » (en attente d’une autre quelque peu fantasmée !)… 🙂

  7. Et comment faire pour expliquer aux vélos qu’il serait temps de cesser de terroriser la ville ? et qu’ils peuvent rouler moins vite par la même occasion. On va y arriver à vivre tous ensemble. Ya du boulot mais on va y arriver. J’y crois. :-). Très bonne journée

    • @ Louise Salmone : un certain manque – ou un manque certain – de pédagogie pour ces « nouveaux arrivants » sur deux-roues, liée à une stigmatisation constante des automobilistes, aboutit à cet invraisemblable capharnaüm parisien.

      C’est quand les prochaines élections municipales (ou présidentielles…)
      Mais on peut toujours rêver et se déplacer seulement à deux jambes – le port du casque n’est pas non plus obligatoire pour les piétons ! 🙂

  8. Désormière dit :

     » Contrairement aux humains, les fourmis parviennent à éviter les bouchons même lorsque le trafic est très dense.
    Lorsque la densité augmente, elles continuent d’accélérer là où les humains ont tendance à ralentir.
    Les fourmis ont cependant l’avantage de supporter un taux de collision plus élevé. »

    Le secret des fourmis pour éviter les embouteillages : Futura – Planète 23/10/2019

    • @ Désormière : Il faudrait que la Mairie de Paris – comme d’autres – « fourmille » d’idées pour que la circulation en ville ne soit plus une bataille permanente entre deux-roues et quatre-roues… mais un espace tranquille de respect mutuel et de déplacements agréables !
      Pour le moment, la reine parisienne des fourmis a d’autres occupations (et ambitions) que celles de régler les petits problèmes « accrochés » au quotidien urbain. 😉

  9. Robert Spire dit :

    «…la destinée réservée à toute vérité, à quelque ordre de savoir qu’elle se rapporte, et fût-ce au plus important : pour elle un triomphe d’un instant sépare seul le long espace de temps où elle fut taxée de paradoxe, de celui où elle sera rabaissée au rang des banalités.» (Arthur Schopenhauer – Le monde comme volonté et comme représentation.)

    • « La décision démagogique a le poids d’un bulletin dans une urne : là, il ne se trouve aucun radar dans la boîte de plexiglas. »
      (D.H. « Choses appréhendées », Éditions du goudron, 2021, page 432.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :