Corvette de jour

corv1_dh

De loin je l’avais repérée, elle ne passait pas inaperçue au milieu de quelques SUV tout neufs et autres voitures arborant des vignettes numérotées (le pass véhiculaire) selon leur taux de pollution déterminé selon des calculs savants.

C’était une Chevrolet, une Corvette, je crois, et je l’admirais comme une apparition bizarre dans cette ville où la vitesse est flashée au-delà de 30 km/h : une sorte de provocation, sans doute involontaire, mais ce qui comptait c’était son esthétique.  Rien qu’à l’arrêt, elle était vraiment jolie (et décapotable, en plus) – j’avais l’impression qu’elle venait juste d’atterrir.

Son propriétaire, voyant que je la prenais en photo, se dirigea vers moi, mais en souriant. La conversation s’engagea, il était très heureux de cette acquisition, il roulait même à l’éthanol et respectait les restrictions de circulation en tous genres.

Je songeais que, paradoxalement, sa voiture « de sport » ne lui servirait peut-être bientôt plus à rien, vu l’opprobre tombé sur ce mode de transport : finalement, il la garerait à côté de chez lui dans un parallélépipède de plexiglas. Elle ressemblerait ainsi à une Dinky Toys à la taille augmentée.

Pour aller se promener à la campagne, il prendrait dorénavant un Flexibus ou s’acoquinerait à un co-voiturage ou emprunterait un vélo en libre service (payant) qu’il abandonnerait dans un champ après un incident mécanique ou ferait du stop en pointant le pouce vers les rares automobiles encore autorisées ou marcherait d’un bon pas comme s’il était sur le chemin de Compostelle, et il s’arrêterait devant une église, s’introduirait dans le confessionnal aux petits croisillons de bois marron mais le prêtre serait absent, retenu par d’autres occupations, il s’infligerait alors lui-même la douce pénitence de dix « Paster noster » et ressortirait du lieu saint totalement rasséréné, purifié, lavé de tous ses péchés motorisés, puis il s’envolerait directement vers le ciel grâce à ses petites ailes en aluminium propulsées par un moteur individuel à hydrogène.

corv2_DH

(Paris, 24 septembre. Cliquer pour agrandir.)

(Éric Le Lann, Squeezer)

Tagué , , , , , ,

20 réflexions sur “Corvette de jour

  1. brigetoun dit :

    oh que si, elle servirait… à être belle assez pour qu’on sourie (presque autant que la Berlinetta dont moi qui ne conduis pas j’ai toujours rêvé).

  2. Matatoune dit :

    Un conte matinal qui n’est pas une sornette sur le devenir d’une corvette certainement pas à cornette !

  3. Godart dit :

    Pour ma part, je me contente de ma Talbot-Lago bleu Dinky Toys. Bien garée sur une étagère, il m’arrive de la faire rouler dans l’espoir de retrouver des sensations de l’enfance.

  4. @ Godart : J’en avais une : voiture-fusée, mais enfuie sans doute lors d’un déménagement…
    Au moins, les Dinky Toys ne sont pas soumises aux radars (seul celui de la mémoire les surveille) ! 🙂

  5. Robert Spire dit :

    Que faire d’une Chevrolet à Paris face au « grand remplacement » des deux-roues?
    Choisir la voie du saigneur Zemmour… non ! Je préfère de très loin le vol de la Corvette. Je vote D.H. 🙂

    • @ Robert Spire : Merci, ça serait rigolo, un scooter Chevrolet, non ? Un marché d’avenir !!!
      Merci aussi pour votre bulletin de vote… mais je m’abstiens de rajouter mon nom à la petite liste (seulement quarante prétendants à l’heure actuelle) des candides candidats à l’élection présidentielle ! Une seule signature ne suffit d’ailleurs pas… 🙂

  6. Francesca dit :

    Ouhaou… Je n’ai jamais vu ce modèle-ci. Elle en jette, cette Chevrolet ! On ne sait à quoi pensent les propriétaires de ce type de voitures sous l’ère Hidalgo. Ils ne pourront bientôt plus du tout circuler. Ton hypothèse est poétique…

  7. Francesca dit :

    Je voulais dire « Corvette » mais j’adore les Ferrari, ceci pour expliquer l’erreur…

  8. gballand dit :

    Les « corvettes » font voyager votre esprit… et votre imagination, je vois. Merci de m’avoir fait sourire en lisant cette promenade en campagne dans le dernier paragraphe…

  9. … ou les aventures de Cap’tain Kirk dans la fusée d’Elon Musk, lavé de tous ses péchés

  10. Superbe auto.
    (Je viens de voir à la télé Macron jouer au foot, ce qui donne vraiment envie d’écraser l’accélérateur. Par conséquent, il valait mieux que la Corvette soit sous la vitrine de mon ordi !) 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :