Archives du 20/11/2021

Trames d’un court voyage dans l’Est = 16 =

L’énigmatique Frida Kahlo est encore ici présente, elle emporte avec elle sa généalogie en branches, ses luttes révolutionnaires, féministes et artistiques, l’aspect « folklorique » de ses toiles est dépassé par leur universalisme (je repense au film brillant qui retrace la vie de l’artiste à partir de son accident de bus), Diego Rivera l’influence et la confluence naît, André Breton viendra en septembre 1938 leur rendre visite au Mexique en compagnie de Léon Trotsky.

À côté, des tableaux d’Alice Neel déploient une vision engagée et torturée d’un certain nombre de personnages, le vérisme est parfois cruel.

Marlène Dumas (dont j’ignorais tout), pour sa part, peint des idées au réalisme cru.

Mais, tout compte fait, je préfère et adhère à la démarche réfléchissante de Cindy Sherman qui joue avec ses photos contemporaines comme avec autant de toiles sur lesquelles projeter sa propre représentation, déguisée ou pas, en couleurs complémentaires et lui accorder ainsi un autre rôle que celui de la copie conforme du réel : l’apparence s’en trouve décalée ou rehaussée, le présent apparaît doublement suspendu dans une retouche magique apportée lors de son passage en coup de vent.

IMG_8166

e_106_dh

IMG_8169

IMG_8170

IMG_8173

(Au fond de cette salle, Autoportrait avec Bonito, Frida Kahlo, 1941, interdit de photo.)

IMG_8174

IMG_8175

IMG_8176

(Cindy Sherman. Photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :