Archives du 02/03/2022

Un ciel pacifique (ici) mais ne pas s’y fier

ciel 8.1.22_dh

(Paris, 8 janvier.)

Le ciel s’était coloré comme d’un parfum de rose penchée vers la chute lente du soir. Tandis que la prosopopée des nuages filait bon train de la gauche vers la droite, deux oiseaux semblaient fuir ce discours silencieux en se hâtant dans l’autre sens. Je repensais à l’Ukraine et aux hélicoptères russes survolant Kiev après que l’armée du « Petit père des peuples »-bis, ayant menti éhontément et violé tous les accords internationaux, a envahi ce territoire le 24 février.

L’espace aérien était le véritable grenier où le dictateur, là-bas, préparait un champ de ruines. Poutine avait roulé tous les dirigeants européens dans la farine. Meunier du malheur, psychopathe à poil ras, l’ancien officier du KGB pouvait enfin pousser ses jouets militaires grandeur nature, ses blindés, ses lanceurs de missiles, ses camions, ses avions, et tous ses sujets en uniformes pour écraser et « dénazifier » la capitale d’un pays autrefois « soviétique », puis indépendant depuis 1991, qu’il voulait faire rentrer dans le giron de son empire néo-stalinien après avoir réécrit les pages de l’Histoire. En avant les moujiks ! Le Président Zelensky paraissait bien seul quand il intervint hier devant le Parlement européen.

On rêvait, en revanche, d’une tempête de grêle radicale sur le Kremlin dont les coupoles auraient ainsi été transpercées par les flèches libres d’une réponse politique internationale et sans réplique possible.

Paris, 26.2.22_DH

(Paris, place de la République, 26 février, 15:31. Agrandir photo et gif.)

(Terry Riley & John Cale, Church of Anthrax)

Tagué , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :